Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

espace

  • This Is The End #suncindy [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 30 au 5 avril 2014. C’était la dernière de la rubrique des #suncindy (une écriture souvent à deux mains, c’était le cas sur cette dernière). Le 4 avril 2014 ici.

    suncindy,retour sur,accident,solitude,flolou,leshaker,dernière,note,new york,burning man,voiture,espace,souvenir,Il y a environ six mois j’ai eu un terrible accident de voiture. Un gros boum, un gros choc, un truc avec du sang et des poumons qui souffrent, des os cassés. Miraculeusement ce n’était pas mon jour pas mon heure, pas ici, pas dans cette avenue.  Puis la vie recommence avec un rythme différent, les clopes en moins, la jambe en galère, les choses simples deviennent compliqués, les jours deviennent un peu plus long, le téléphone sonne moins, les programmes Tv deviennent ton encyclopédie. Tu cherches ton énergie, cette volonté de pouvoir bruler les planches de nouveau. Petit à petit tu recommences ta vie. Avec le volant dans les mains tu fais perler la sueur sur ton front, tu gueules sur le dernier connard qui tourne sans regarder, puis petit à petit tu recommences ce que tu faisais hier.

    De cet accident je ne garde rien, même pas des souvenirs. Je me souviens uniquement que de ce que j’ai fait le matin même, de mes habits, d’une fille que j’ai croisé juste avant de monter dans la voiture. Je garde juste le souvenir du dernier moment, le dernier souffle avant le choc, la dernière bouffée d’oxygène avant l’impact, la dernière recherche d’air pur à mettre dans mes poumons. Je me demande ce que je ferais et où je serais le jour de cette « véritable » dernière bouffée d’oxygène.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • Je reste en apesanteur.

    leshaker,cyril balayn,gravity,cosmos,espace,galaxie,film indépendant,débris dans l'espace,catastrophe,effets speciaux,Il faut aller voir Gravity. Tu dois aller voir Gravity. Y’a du Sandra Bullock dedans et une dose de Clooney aussi. Si t’as un film à voir c’est bien Gravity. Il faut dire qu’on m’avait particulièrement bien vendu le dossier sur les réseaux, les mails de mes potes et même James Cameron bluffé par la scène d’ouverture du film.

    Tout commence par un sms très simple « Envie d’aller voir Gravity ce soir t’es dispo ? ». En général je vais droit au but sachant que je mets 15 jours pour écrire une phrase. Surprenante réponse sachant que c’est pas son style de film, je vais découvrir plus tard qu’elle ne connaissait pas le pitch (oui elle vit dans une grotte). Je vais quand même prendre mes précautions et lui dire d’éviter de me traiter de tous les noms si le film lui plait pas, en général elle commence à regarder l’heure sur son téléphone, elle gesticule, je verrais bien.

    Cameron avait raison la scène d’ouverture est juste grandiose, je pense qu’aujourd’hui le niveau des effets spéciaux est arrivé à son paroxysme. Et pourtant, pourtant, on va très vite oublier les effets dans ce film.

    Coup d’œil à ma droite, elle ne bouge pas, ne regarde pas l’heure.

    leshaker,cyril balayn,gravity,cosmos,espace,galaxie,film indépendant,débris dans l'espace,catastrophe,effets speciaux,Puis très vite je décroche, malheureusement. Le film est envoûtant, palpitant, parfaitement maîtrisé, mais les dialogues je ne peux pas les supporter. Alors le focalise sur les détails, en me posant une question que j’estime pertinente. Après avoir frôlé la mort Sandra Bullock dans le film Ryan stone retire sa combinaison (j’ai à ce titre trouvé un mojo incroyable à l’actrice à ce moment précis mais passons), elle sort donc de sa combinaison en tee-shirt et shorty et « bordel de merde » pas de trace de transpiration dans le dos… on ne transpire pas dans l’espace ou quoi ? !!!!

    Coup d’œil à ma droite, elle ne bouge pas, ne regarde pas l’heure.

    Je reste pris par le film néanmoins, les scènes se succèdent, j’ai un peu de mal une nouvelle fois avec les dialogues que je trouve improbables dans l’action, j’assiste à de très beaux moments de cinéma, les 1h30 passent à une vitesse folle. Mais je suis passé à côté du film, pourtant tu es dans l’action en plein cœur du cosmos.

    En sortant elle me dira que j’ai tort, qu’il faut passer outre les dialogues, que les sensibleries sur la vie de l’héroïne c’est pas bien important et que finalement elle s’attendait à bien pire.

    On finira au McDo à côté, j’ai pris un Royal bacon, elle un chocolat chaud. On est quand même vachement bien sur terre. 

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires
  • Définitions #76.

    leshaker,flolou,définitions,tee-shirt,charte de la laïcité,peillon,post-it,hollande,gopro,matérialiste,bulle,espace,nous deux,Bordel à chier : Un petit moment que j’ai pas écrit un truc sympa sur ce blog, que j’ai pas eu l’envie de coucher les mots. Le vide intersidéral je suis.

    Charte : il serait pas mal de l’afficher chez les parents, non ?!!! #peillon #chartedelalaïcité

    Eté : On profite encore avec la team des derniers moments dans les jardins, on discute, on chahute, on me dit que j’ai une écoute féminine…

    Espace : le souhait, le désir, l’envie, de créer un endroit, une bulle, une parenthèse dans un lieu, un point géographique pour juste se retrouver, faire le point tout en racontant des conneries pour mieux avancer demain. C’est tellement clair dans ma tête mais tellement flou à écrire.

    Post-It : Penser à déconner, rire, jouer, évoluer, être en harmonie, ne jamais subir, rester l’esprit vif, réfléchir, neutraliser ses faiblesses, lire, écrire, aimer, sentir, prendre le temps de voir passer le temps, et bien des choses encore….

    Temps : L’espace d’un instant j’ai parlé fringue avec ma fille, mon cœur s’est arrêté de battre, elle grandit ma princesse, j’ai la nostalgie de son enfance, je sais que c’est con, toujours le fil entre le désir de la voir grandir et se dire qu’elle reste ma petite princesse. Princesse elle restera.

    Dans le près : C’est bien cette émission ou tu parles des enfants, du mariage, de la vie en couple après trois rendez-vous, c’est bien ça ?

    Hollande : Je vais finir par croire que c’est un fake, si c’est pas le cas c’est vachement bien foutu !

    Matérialiste : je veux une GoPro.

    Photo : Dimanche matin j'ai regardé les animaux de la 8. C'était sympa. Oui très.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • L'astéroïde 2012 DA 14 contre la météorite Tcheliabinsk

    [harold]

    astéroïde,météorite,2012 da 14,tcheliabinsk,russi,harold,leshaker,espace,univers,pluie,Quand le direct des médias télévisuels  prime sur l’émotion du spectacle et de la croyance collective du catastrophisme au dépend de la véritable information sur de l’astéroïde 2012 DA 14.

    Après l’épisode hystérique de la fin du monde de 2012, nous voilà à nouveau plongés dans le fantasme du film Armageddon illustré par les infographies en 3D. Le discours rationnel des scientifiques nous informant que cet astéroïde ne pouvait pas entrer en collision avec la Terre n’a pas empêché les médias de faire les gros titres sur une catastrophe évitée : « Un astéroïde géant a frôlé la Terre sans dégâts » (L’EXPRESS). Satellites de la NASA, caméras professionnelles et amateurs braquées vers les cieux à la recherche d’une image spectaculaire ne se sont résumés qu’à un point lumineux, insignifiant, perdu dans l’immensité infinie de l’espace.

    Image abstraite pour les néophytes qui se contentent d’écouter religieusement la voix évangélique de la télé à la recherche de sens. Mais au même moment, une météorite se désintègre au-dessus de la région de Tcheliabinsk en Russie provoquant des centaines de blessés et d’importants dégâts matériels. Ces images  de gens hébétés, blessés et interrogatifs nous plongent dans une situation chaotique : vitres éclatées, mur d’un bâtiment effondré,  boule lumineuse laissant une bande nuageuse blanche telle une déchirure dans le ciel. Ces images nous renvoient à notre condition humaine, à l’idée que la science n’explique pas tout.

    La redondance des discours médiatiques montrant une boule blanche, telle une comète annonçant de mauvais présages, alimente cette superstition que le chaos  peut surgir tout au long de notre existence. Est-ce par  hasard si l’expression « pluies de météorites » a été souvent prononcée par les journalistes, disqualifiant ainsi un discours scientifique pour une interprétation à valeur religieuse, tel un châtiment. Il aurait fallu privilégier le terme scientifique de « désintégration » ou bien montrer l’image, bien rare à la télévision, de ce cratère formé par cette météorite ou encore de la capture de Météosat 9, afin de donner plus de sens aux images. Aux images satellitaires et à leurs discours scientifiques rassurants sur cette trace fugace de l’astéroïde s’opposent les images brutales et chaotiques de la météorite, à forte charge superstitieuse.

    Lien permanent Catégories : Shake dans la tête d'Harold [contribution]. 0 commentaire
  • Au plus près des étoiles.

    Sensation extreme de liberté, de légèreté, une montée dans les étoiles, puis un ballon qui explose, une caméra qui chute, qui termine dans un champs, et au final des images sublimes. Tu vas adorer.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 0 commentaire