Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fille

  • Lola Simone en entrevue.

    Vous connaissez peut-être Lola Dans la salle de bain, mais peut être connaissez-vous mieux Lola Simone ? en plein changement d’identité numérique cette jeune YouTubeuse Caennaise qui vit actuellement à Barcelone propose des vidéos sur sa chaine et compte aujourd’hui plus de 7500 abonnés et elle ne va pas s’arrêter là.

    Lola c’est une fille avec de l’énergie dedans. Au programme « je pue des pieds », « la première fois », mais aussi « le harcèlement scolaire ». Mais pas que. Lola ressemble à ses vidéos et ses vidéos lui ressemblent. Lola Simone en entrevue… [YouTube] [Facebook]

     

    lola dans la salle de bain,lola simone,youtubeuse,chaine,lola,barcelone,caen,ville de caen,entrevue,normandie,harcelement scolaire,je pu des pieds,fille,leshaker,cyril balayn,flolou,entrevue,interview,rencontre,Lola tu es une YouTubeuse. Comment est née l’envie de ta première vidéo et l’idée d’en faire une chaîne ?

    L'idée de ma première vidéo m'est venue de mes copines de lycée. On était une bande de 9 nanas, toujours collées, et je leur disais super souvent "ah tu sais l'avocat sur les cheveux ça fait ça" "si ta bague rouille sur ta peau tu dois faire ça" "putain j'aimerai trop expliquer aux gens que les filles font ce qu'elles veulent" et BIM elles m'ont toutes dit peu à peu "Mais Lola Pourquoi tu fais pas un blog sérieux ?". L'idée a pris de l'ampleur dans ma tête, et j'adore écrire... sauf que j'ai une écriture très orale, et que j'ai vite compris que j'avais envie d'un support plus direct, plus expressif, plus moi. J'ai donc tourné ma première vidéo, qui était un make up foireux, avec une voix monochrome et un air qui disait "je vais me suicider". Ah haha ! Et avec le temps j'ai réussi à montrer ce que je suis réellement.

    Tu as développé ton blaze Lola dans la salle de bain avec plus de 7000 abonnés, tu as changé de nom dernièrement en Lola Simone pourquoi ce choix ?

    Alors ce choix me trottait dans la tête depuis de nombreux commentaires qui me disaient " tu pourrais parler de n'importe quoi, je viens ici juste pour t'écouter parce que tu es drôle"

    Et là je me suis MERDE, je suis pas faîte pour ne parler QUE de beauté. J'ai tenté plusieurs vidéos hors sujets et ce sont celles qui ont le plus plu.

    Lola Simone c'est moi, entièrement. Ce sont mes deux vrais prénoms (et j'en cache un troisième encore plus mignon qui est : Thérèse), il représente un vrai décalage que je suis à moi seule je pense. Depuis que j'ai changé tu ne peux même pas imaginer la libération que je ressens, j'ai l'impression que je peux aller réparer une bagnole et le filmer que ça restera dans le thème ! J'ai besoin de parler, de m'exprimer, de crier (ok beaucoup crier), de me maquiller, de me démaquiller, de voyager, de manger ; et tout ça sur ma chaîne.

    Et non je n'ai pas peur de perdre des abonnés, je pensais que cet ancien blaze représentait un blocage, et je pense que j'ai eu raison. Il suffit d'aller voir sous la vidéo où j'annonce ce changement pour lire des dizaines de gens me disant "je ne comprenais pas pourquoi tu t'appelais comme ça". Et d'ailleurs, depuis ce changement (il y a trois jours), je suis suivi par 560 personnes de plus, belle confirmation :)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 4 commentaires
  • Une Cup pour le nouvel an ?

    [Coline Kifouine]

     

    les princesses,cup,règle,menstruation,sang,tampon,cup,la cup,fille,femme,cycle,coline kifouine,leshaker,flolou,cyril balayn,contribution,la cup,Tu ne m’attendais plus et pourtant me voilà. Oui tu sais bien je suis toujours là où on ne s’y attend pas. Alors toi tu rigoles déjà parce que tu sais qui je suis mais les autres sont déjà en train de pédaler dans le potage. Enfin…

    Nouvel An, voilà une bonne occasion pour s’offrir une petite coupe. Ouep ! Une petite ! Non parce que tu vois, ce qu’on me dit souvent avant de me connaître, tu sais, ceux qui jugent seulement sur l’apparence… et bien ce qu’on me dit souvent c’est que je suis énorme. Enorme… Te rends tu comptes ? Je ne comprends pas bien, je suis pourtant toute petite… et bien plus petite que ce qui les effraie beaucoup moins d’habitude. Ils sont drôle les gens. Et surtout les hommes bizarrement. Oui ça c’est vraiment bizarre… Ou peut-être que je suis en plein complexe d’infériorité et lorsque je me compare je me trouve toute petite alors que… pas du tout. Tu sauras peut être mieux me dire Toi… tu auras une vision juste des choses.

    Laisse moi d’abord me présenter… A l’époque, quand j’étais encore anonyme… j’étais transparente. Basique. Simple et sans chichi. On m’aimait comme ça après tout. Je suis utile alors mon côté fashion… ça restait du détail. D’ailleurs je me demande encore maintenant quel est l’intérêt à me déguiser… Mystère. Je ne suis portant pas de celles qu’on expose. M’enfin tu sais bien, les filles et les paillettes... Et puis tu sais bien comment c’est, il a fallu se moderniser. Je me suis colorée, j’ai eu quelques variations de forme, de taille pour que je puisse m’adapter à tous les âges et être confortablement installée incognito sans gêner personne. J’aime la discrétion. Parce que chez mes copines, y a toujours un truc qui se voit. Moi j’arrive à me faire oublier. Complètement. Ou presque. On pense à moi quand même 2 fois par jour. Sous la douche en général, c’est là que je préfère sortir en toute discrétion et sans déranger personne. Enfin j’attends sagement qu’on m’y invite. Et quand on ne m’y invite pas… je ne suis vraiment pas chiante… je peux absolument tout faire ! Tout ! Et personne ne sait que je suis là ! C’est mon côté ultra malin.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 2 commentaires
  • 12 ans.

    Ma fille vient de prendre aujourd'hui. 12 ans. Putain. En même temps si heureux de la voir évoluer. L'occasion de sortir de la cave cette note de mai 2014 qui résume assez bien ce que te ce que je suis et ce que je ressens.

    anniversaire,fille,évoluer,absence,distance,flolou,leshaker,cyril balayn,joyeux anniversaire,12 ans,grandir,retour,retour sur

    Parce que l’absence.

    Parce que le silence.

    Parce que tu cherches les bruits, les vêtements par terre, Gulli ou Disney Channel qui résonne.

    Parce que l’odeur.

    Parce que cette chaleur qui frôle sur toi.

    Parce que la voix, la peau et les rires.

    Parce que cette énergie en toi, cette sensation que tout est possible.

    Parce que le plaisir, les joies et les peines, la vie.

    Parce que tu cherches à poser ton regard.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 2 commentaires
  • La masturbation mentale ou comment jouir au moins dans sa tête.

    [Emilie Daffis]

    shake les princesses,masturbation,mentale,jouir,fille,blablas,reconter,meufs,masturber,prise de tête,flolou,leshaker,emilie daffis,cyril balayn,le repère des parents,jugerJe ne sais pas pour vous, mais alors l’année 2015 m’a fait violemment réagir. Comme un bouleversement en entraîne un autre, après une bonne vieille remise en question de derrière les fagots en décembre, j’ai décidé de plein de choses. 
    Les résolutions je n’en ai pas, je n’aime pas trop le concept dû au 1 er janvier je vais avoir des objectifs et les réaliser. (Faire un régime, arrêter de fumer, arrêter de sortir, de boire, faire du sport…) Je déteste faire comme tout le monde et pour le coup mes objectifs je me les colle régulièrement au … (presque tous les jours). 
    Bref passons, et revenons à nos moutons. Après cet attentat et ces prises d’otages,  je me suis comme réveillée d’un long dodo. Penser à faire le bien ok, en parler c’est plutôt pas mal. Mais comment te dire à quoi cela va me servir si mes paroles ne sont pas suivies d’actes ? 
    Tu ne vois peut-être pas le lien entre ce qui s’est passé et ce que je me dis. Je comprends. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]. 0 commentaire
  • Exclusif #17

    père,tel père telle fille,tel père tel fils,enfant,parent,parentalité,enfant,photo,doigt dans le nez,nez,crotte,caca,obey,fille,père,flolou,leshaker,cyril balayn,

    Lien permanent Catégories : Shake les exclusifs ! [photo] 0 commentaire
  • Exclusif #12

    exclusif,nouveauté,série,vernis,se vernir les ongles,ongles,fille,féminité,vernir,flolou,pieds,cyril balayn,leshaker,fin de vie,comité,association,glamour,sexy,ongles vernis,nu-pieds,

    exclusif,nouveauté,série,vernis,se vernir les ongles,ongles,fille,féminité,vernir,flolou,pieds,cyril balayn,leshaker,fin de vie,comité,association,glamour,sexy,ongles vernis,nu-pieds,

    On en parle rarement mais c’est un véritable sujet de société, une lutte, un combat quotidien. Où est le sens de l’esthétisme et du glamour ? (oui pas sur la photo on est d’accord). On est d’accord pour le nu-pieds, mais jamais au grand jamais avec un vernis en fin de vie les filles… #sosexy

    Lien permanent Catégories : Shake les exclusifs ! [photo] 0 commentaire
  • Ne fais pas de ton cas une généralité...

    [Emilie Daffis]

    emilie daffis,cyril balayn,shake les princesses,généralité,coutume,habitude,case,étiqueté,leshaker,flolou,princesse,prince,relation,mec,fille,nana,meuf,relation,Dans mes pensées les plus profondes (oui oui il m’arrive d’en avoir quelques fois), je me demandais pourquoi les filles / princesses / femmes avaient tendance à mettre les mecs dans le même panier ou presque, en décrétant qu’un mec était avant même d’ouvrir la bouche un connard.

    Déception de petite fille au vu du comportement d’un papa idéalisé ?

    Expériences négatives d’adolescentes où les mecs réfléchissent avec leurs entre-jambes avant de réfléchir avec leur tête ?
    Séparation douloureuse une fois adulte où les mecs n’ont pas eu le cran de faire les choses bien ?
    Même la société les met en mauvaise posture, de préjugés au stéréotypes sur des comportements violents, agressifs, idiots, ou encore sur le fait qu’un homme est de toute façon un père cancre, méchant, égoïste … Et j’en passe.

    Mais en vrai, pourquoi généraliser ? 

    Je pourrais tout aussi bien généraliser sur les femmes et les mères, en les casant dans des étiquettes complètement foireuses. Comme le fait que toutes les femmes sont castratrices, manipulatrices ou faibles par exemple.

    Alors effectivement, on a besoin d’avoir une connaissance sur le comportement humain, sur les relations intra et inter-psychique, sur le collectif et comment fonctionne le groupe dans tel ou tel situation…
    C’est rassurant de se dire que si tous les mecs sont des connards alors les femmes n’y sont pour rien.
    C’est fou le manque de responsabilité que l’on veut prendre dans un rapport entre deux personnes.

    Alors oui, il existe des mecs pas cool, oui il existe des mauvais, des perdants, des lâches, des irresponsables, des mecs qui ne peuvent s’engager, des mecs qui humilient, qui sont violents, et blessants.
    Comme il existe des femmes avec des comportements douteux, des femmes méchantes ou manipulatrices, des femmes qui peuvent être de vraies garces.
    Il y a des explications à cela, des raisons, cela ne justifie rien, mais cela s’explique.
    Et oui, il existe aussi des mecs bien, des mecs intelligents, des mecs réfléchis et responsable, des mecs amoureux, des mecs sensibles, des mecs drôles, des mecs respectueux.
    Oui il existe aussi des femmes bien, des femmes intelligentes, fortes et vulnérables, des femmes drôles …
    Un connard peut ne pas l’être toute sa vie, il a le droit aussi d’évoluer et de grandir. Une conne également.

    J’aimerais vous dire un truc, un mec n’est pas tous les mecs. Une femme, n’est pas toutes les femmes. Et si vous êtes confrontés toujours au même refrain, peut-être est-ce parce que vous êtes le dénominateur commun.

    Parce qu’en vrai si nous étions tous des généralités alors ce serait comme dire que nous sommes tous pareil. C’est comme si je disais qu’on avait tous été désiré de la même façon, qu’on avait vécu la même naissance et construit avec des parents identiques. C’est comme si je vous disais que votre histoire est la même que tout le monde, que vous n’êtes qu’une banalité. Comme si on avait eu tous la même enfance, nous avons tous vécu les mêmes traumatismes, nous avons tous été aimé de la même façon… C’est comme si je vous disais que vous manquiez de personnalité puisque vous avez la même que tout le monde. 

    Le monde serait triste si nous étions tous une généralité, sans histoire, sans différence, sans singularité, sans personnalité, sans rien. En fait nous serions comme des robots, nous agirions de la même façon pour tout et avec tout le monde. Nous ne réfléchisserions plus, nous ne nous ouvrions plus à l’autre. Nous resterions fermé dans une case, sans possibilité de pouvoir redéfinir notre vie, ni même évoluer dans d’autres horizons.

    Retrouve Emilie sur sa page Facebook...

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]. 0 commentaire
  • Parce que...

    leshaker,être père,papa,solitude,enfant,fille,ma fille,papa solo,cyril balayn,flolou,parce que,poésie,parentalité

    Parce que l’absence.

    Parce que le silence.

    Parce que tu cherches les bruits, les vêtements par terre, Gulli ou Disney Channel qui résonne.

    Parce que l’odeur.

    Parce que cette chaleur qui frôle sur toi.

    Parce que la voix, la peau et les rires.

    Parce que cette énergie en toi, cette sensation que tout est possible.

    Parce que le plaisir, les joies et les peines, la vie.

    Parce que tu cherches à poser ton regard.

    Parce que ce vide qui t’englobe.

    Parce que cette chambre si seule, si triste, si vide.

    Parce que la rage qui est en toi.

    Parce que c’est comme ça.

    Parce que c’est elle, ma fille.

    Parce que je suis un père.

    Parce que tu prends des bouts de vie.

    Parce qu’il est impossible de s’habituer mais que tu composes.

    Parce que c’est ta vie. Parce que c’est un choix.

    Parce que c’est Lou. Ma fille. 

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • What's Up ? #suncindy

    [cindy]

    leshaker,what's up,hotel,suncindy,voyager,fille,travailOn pourrait passer le temps de la note sur la photo. On pourrait passer le temps de la note à expliquer la position, les jambes, la tenue, le paysage à droite, les chaussettes, le style de la jupe, il serait facile de tout décortiquer. Depuis que cette rubrique existe je ne me suis jamais autant dévoilée. Se mettre en scène n’est pas facile, la photo que tu inscris en réalité tu viens de la prendre trois fois, puis encore une autre fois car au final tu n’aimes pas la position ou l’éclairage. L’instant figé n’existe pas, il n’existe jamais, du moins il ne trouve pas de résonance dans le virtuel.

    On pourrait imaginer que c’est le matin, l’après-midi ou un début de soirée. C’est une fin de journée.

    On pourrait imaginer la ville, le pays, l’endroit. Sacramento en Californie.

    On pourrait imaginer l’état d’esprit, l’ambiance, le désir. Fatiguée, usée, mais heureuse.

    Je suis heureuse de vivre dans les hôtels, je suis heureuse de passer du temps en dehors de chez moi, si je pouvais je passerais ma vie dans les hôtels, c’est un cocon bien chaud et protégé. J’ai cependant une nuance c’est que j’aime vivre dans les hôtels sous condition d’avoir un « chez moi », un endroit, un espace ou je reviendrai toujours, je ne suis pas du signe du cancer pour rien.

    On pourrait m’imaginer juste après cette photo. Je n’ai plus de souvenirs. J’ai pris cette photo y’a trois semaines lors d’un de mes déplacements. Je devrais twitter pour le souvenir. C’est l’avantage de l’immédiat.

    Le plus important c’est moi, là, ici, demain ailleurs, faut que je bouge, bouger, me déplacer, ne jamais rester figée comme cette photo.

    Lien permanent Catégories : Shake Suncindy [contribution]. 0 commentaire
  • alt-11 alt-12

    lesjaker,shake l'instant,opposé,masculin,féminin,garcon,fille,sexe,sexualité,hétérosexualité,sexer,quintessence,

     

     

    Au hasard d’une photo (pour facebook) j’ai choisi mon côté masculin. Pourtant j’avais le choix juste à côté le miroir féminin. Il n’est qu’un reflet. La force réside dans l’acceptation de son côté opposé. Cependant les deux sont liés, toujours. Il est même amusant d’en jouer, de laisser l’un de côté pour le retrouver par la suite. C’est un long processus.

    J’ai toujours refusé les codes, même si j’accepte la présence de ces derniers. Mon hétérosexualité n’est qu’une définition, mon attirance pour le sexe opposé. Ce qui m’intéresse c’est l’autre. Je suis absorbé par le charisme, la sensualité, la féminité, l’esprit rebelle, le sourire et l’enthousiasme. Quand une femme incarne une telle quintessence… tout devient possible. ♂ ♀

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires