Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fini

  • Un été se termine et un autre recommence...

    été,recommencer,sumer,estivale,reflexion,flolou,leshaker,cyril balayn,saison,fini,vieillir,grandir,vintage,sun,shineCe n’est pas un état des lieux, bien au contraire, le plus souvent c’est en début d’année qu’il est coutume de faire un bilan. Je laisse travailler ma tête bien assez toute l’année dans toutes les directions pour éviter la chose par écrit. Un été se termine, un autre recommence…

    J’ai passé moins de temps devant mon ordinateur, j’ai purgé mes yeux, passé du temps ailleurs, différemment. Toujours cette envie forte de ne pas quitter cet endroit que j’aime, ma vie numérique n’est pas que virtuelle, c’est bien plus complexe que cela. J’ai à ce titre au tout début de la saison estivale abandonné mon compte personnel Facebook pour ne garder que mon état de blogueur. J’en suis heureux, je ne fais qu’un, j’ai mis un certain temps à m’opposer, à me comparer, mais foncièrement je suis le même, c’est une suite logique. Il n’est qu’un espace créatif, rien de plus et rien de moins. Il m’arrive de trouver la chose pathétique et de me dire que je devrais passer du temps autrement mais je me souviens du début, du point de départ, de la genèse.

    Mon changement de vie il y’a bientôt dix ans a supprimé un quotidien d’une petite blonde que j’aime si fort. Faire travailler la machine à penser différemment, tenter de combler cette solitude dont tu ne te feras jamais, celle de ton enfant. Avec le temps on compose, mais jamais au grand jamais on ne pourra s’habituer, c’est une cicatrice et elle restera profonde. Pourtant, tout va bien. Un été se termine et un autre recommence pour ma fille, encore et encore. Décidément depuis que j’ai pris 43 ans le « middle life » n’est pas qu’une phrase. La nostalgie de sa jeunesse s’effaçant au fil du temps. Je n’apprendrais rien aux parents mais quel bonheur de la voir évoluer, affichant sa personnalité volcanique petit à petit.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Facebook c'est fini !

    martine-perd-son-temps-sur-facebook2.jpg

    J'ai quitté Facebook. J'ai réellement quitté facebook car je me suis posé une bonne question. As-tu vraiment besoin d'être sur facebook ? Ma réponse est lourde de conséquence : Non !. Je ne vais pas pour autant sombrer dans un discour de comptoir concernant cette plateforme, qui demeure un outil excellent, novateur et "utile". En effet c'est un outil indispensable pour se retrouver, pour créer sa communauté, pour partager photos et vidéos avec ses amis. Pour ma part j'ai un gros problème avec les sites communautaires, j'ai du mal à comprendre les règles de conduite, du mal à comprendre la logique de fonctionnement ( J'ai toujours eu du mal avec la logique j'ai eu 1/20 au bac en math je crois!)

    Je suis venue sur Facebook à l'époque pour découvrir le fonctionnement, j'ai assimilé Facebook a un e-mail amélioré. J'y suis resté en partie pour y retrouver mes amis, mais surtout pour un de mes contacts (mon grand Traveler devant l'eternel) mon pote Cyrille et avoir le plaisir de partager les photos et vidéos de ses voyages. Ainsi je pensais rester sur Facebook, et utiliser cette plateforme. Etant donné que ma vie sociale est au néant (sisi j'vous jure ! ), je n'ai pas le plaisir d'avoir de nouveaux amis. Bref cela devenait une certitude je n'avais aucun interêt à rester. Avant d'avoir la volonté de quitter Facebook, je me suis amusé a faire une demande "d'ajout d'amis" a la liste de contact car sur facebook les amis-de tes amis-sont tes amis (tu me suis ?). En l'espace de 15 jours je suis passé de mes 18 contacts a 74. 56 personnes m'avaient donc considérés comme un pote alors que nous ne nous connaissions pas. C'est en partie pour cette raison que le réseau social facebook peut inquiéter, qu'il est important de faire attention aux photos, aux images qui seront publièes.

    A nouveau je sais que cette plateforme est performante, par exemple c'est un outil indispensable pour mon ami Cyrille de demeurer sur Facebook pour garder le lien avec les contacts de ses voyages. C'est aussi un outil indispensable pour les "gros" blogeurs d'avoir un accès Facebook pour constituer une communauté. Mais pour moi, la technologie, l'innovation de Facebook n'a aucun interêt. Certains ont compris que ce réseau à ces limites, notament les créateurs d'un site que je ne connaissais pas "Hellotippi", une idée novatrice de nouveau, simple et efficace : partager avec le réseau privé de la famille, uniquement les proches, les très proches, et pour une fois éviter de partager avec la terre entière. En tout cas, merci mon Facebook, bonne continuation, et puis comme tu le sais, la sortie n'est jamais définitive car lors de la suppression du compte celui-ci reste "re-disponible" (au cas ou !).

    Et vous ? Vous êtes sur Facebook ?

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 5 commentaires