Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fuite

  • Les chroniques de Lisianne #32. Vous avez dix messages !

    Entre cette chronique et la dernière je viens de vivre 15 jours d’existence. Des jours assez difficile finalement, des décisions, des doutes, de l’action. Des composants que je n’aime pas, un chemin que je m’efforce assez souvent d’éviter. A force de vouloir disparaître la réalité vient de me rattraper. Un besoin, des papiers, un passeport, Paris.

    Paris, aéroport Charles De Gaulle, 12 novembre 14h03.

    vous avez un message,leshaker,les chroniques de lisianne,fuite,abandon,aéroport charles de gaulle,parisJe n’aime pas ma présence ici, je suis l’intruse, je ne devrais pas me trouver dans ce lieu et encore moins dans cette ville pour ne pas dire dans ce pays. Je file dans un taxi. La lenteur de la course me fait prendre le temps et contempler ma ville. Je retrouve des sensations et des émotions. Je ne devrais pas rester très longtemps, renouveler mon passeport sera une simple formalité, récupérer les documents dont j’ai besoin aussi. Mes prochains départs sont le terminus de ma fuite.

    Il va me rester quelques heures dans la capitale. Il ne fait pas si froid et pourtant je porte une écharpe énorme autour du cou. J’ai pris soin de brosser mes cheveux différemment, pourtant j’ai conscience que je ne vais rencontrer personne au travers de ma route.

    Je ne suis pas présente, je ne suis pas ici.

    J’ai gardé dans un coffre quelques "trésors", des choses qui resteront ici mais qui témoignent d’une vie. La plus importante, mon portable. Il est encore actif, il le sera toujours.

    « Vous avez dix messages »…

    Décidément. J’ai eu raison de partir, de tout quitter. Dix messages. J’ai tout quitté depuis des mois et je récolte dix messages.

    Je suis déjà dans l’avion, la chaleur et le soleil seront mon quotidien. J’ai pris soin de brouiller les cartes en ce qui concerne mes mails et les chroniques de ce blog. Le Petit Poucet regagne cette fois-ci sont logis sans semer derrière « elle » des cailloux pour retrouver son chemin.

    Dix messages. Putain.

    [lisianne]

    Lien permanent Catégories : Shake les mots de Lisianne [contribution]. 4 commentaires
  • Les limites de l'impudique.

    les chroniques de lisianne,russie,moscou,fuite,le shaker de cyrilEn regardant par la vitre de la voiture j’avais l’impression que le temps venait de s’arrêter, pourtant je venais seulement de quitter mon hôtel. Un réveil très matinal, une ambiance que je ne connais pas, des sons différents. Cette éternelle question qui ne cessait de me traverser l’esprit « pourquoi moi ? ». Des dizaines de Français disparaissent chaque année à l’étranger, c’est le cas de l’une d’elle, Lisianne. Vous êtes nombreux à lire ses chroniques.

    J’ai trouvé une trace. J’ai trouvé des mots dans les chroniques #27 m'expliquant un lieu « J’ai marché pendant deux heures, au bout de ma route un lac, j’ai regardé des poissons durant quelques minutes, retour sur mes pas, sans croiser personne, juste moi et le bruit de mes pas… j'ai écrit des lettres, j'ai posé mes mots sur du papier. Elles sont sur ma table. Ce sont des mots importants »…

    En ouvrant les yeux j’étais en pleine lumière, bien présent sur la scène. Il ne me suffisait de chercher, puis de trouver.

    En pleine Russie à plus de 300 kilomètres de Moscou l’épisode #30 des chroniques de Lisianne m’attendait. Sous une table trois lettres. Une pour la famille, l’autre pour moi et la dernière #30. Petit instant de flottement, les jambes qui tremblent. J’ai pris le temps de lire ma lettre et la dernière chronique. Des réponses à cette fuite ils en existent. Elle me dit qu’elle reprendra contact, je sais qu’elle le fera.

    C’est une histoire folle à ne pas vivre si tu es fou. Il est trop tôt pour savoir si j’ai de la rancœur. Trop tôt aussi pour savoir si je vais publier cette dernière chronique. L'héritage est lourd. Clap de fin.

    [Leshaker]

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant., Shake les mots de Lisianne [contribution]. 12 commentaires