Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gamin

  • Dans vos yeux d'enfants #3

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux d'Harmonie #3, vous pouvez retrouver cette blogueuse Caennaise sur [lebeautemps.fr].

     

    harmonie,le beau temps,lifestyle,causette,caennaise,enfant,dans vos yeux d'enfants,enfance,gamin,flolou,leshaker,cyril balayn,style,mode,lebeautemps.fr,petit,jadis,souvenir,émotionVoir des animaux dans les nuages.

    Dessiner des lignes sur les murs, parce que le papier peint beige ressemble vraiment à une grande page blanche sur laquelle on peut colorier.

    Balancer ses pieds le long de la chaise, et entendre le bruit du bout de sa chaussure et de ses lacets qui cognent contre le métal.

    Entre mes mains, la gomme devient un enfant, et les crayons deviennent ses parents.

    Il y'en aurait, des choses à dire et des parallélismes à faire: comment deux crayons, de deux couleurs différentes peuvent mettre au monde une gomme?

    Ca ne parait pourtant pas si compliqué à inventer, quand on regarde cela avec des yeux d'enfant de 5 ans.

    L'enfance est un territoire où tout reste à inventer et où rien n'est impossible.

    Oh, n'allez pas croire que les enfants soient si crédules!

    Il suffit de s'approcher d'eux et de demander, en pointant du doigt la gomme:

    _ C'est un enfant?

    _ Mais non enfin, maman, tu vois bien que c'est une gomme! 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire
  • Dans vos yeux d'enfants #2

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux de Seve #2

     

    enfant,enfance,dans vos yeux d'enfants,petit,bambin,gamin,souvenir,nostalgie,retour,jadis,vintage,flolou,leshaker,projet,cyril balayn,contribution,

     

    J’ai trente-neuf ans, je m’allonge par terre car c’est là que je me sens le mieux pour jouer. J’écoute la musique de mon walkman MP3 et j’observe tous mes jouets un par un.

    Je m’invente des histoires avec chacun d’eux. Sans frère ni sœur, on a tendance à développer notre imagination pour ne pas être seule.

    Alors sous mes crayons, je fais des décors, pour les petites fées qui jouent avec moi, pendant des heures… 

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire
  • Quand on est gamin.

    gamin,nostalgie,leshaker,enfant,femme,parcours,souvenir,Quand j’étais gamin je me disais que les vieux étaient chiants, qu’ils ne comprenaient rien. Quand j’étais gamin c’était quand j’avais 20 ans. Puis au fur et à mesure de la vie et des expériences j’ai compris que ce n’est pas être chiant, c’est de la lucidité, ras le bol d’entendre les mêmes complaintes, les mêmes discours, facile de terminer un début de phrase, de connaître la fin de la discussion. A 20 ans y’a du rêve, des illusions, et les choses restent possibles. Au fil du temps rien ne bouge, les gueules sont les mêmes, et les choses perdurent. Pourtant je me définis souvent comme un vrai gamin, j’ai même l’impression que je serais le même quand j’aurais 50 ans. Au fil du temps je suis capable de connaître le déroulement de ma journée, d’anticiper mes émotions. Quand j’étais gamin je n’aimais pas le soleil, la plage, aujourd’hui je ne rêve que de cela, d’une grande plage avec du soleil sur ma gueule et le bruit du rien. Quand j’étais gamin je ne m’ennuyais jamais, c’est encore le cas aujourd’hui, j’ai appris à faire passer le temps.

    Quand j’étais gamin je n’avais pas d’enfant. Je pouvais mourir demain. Aujourd’hui je suis père. Mon existence n’a de saveur que quand elle est proche de moi, la voir de loin jouer et raconter ses histoires, devenir petite fille, la voir progressivement s’éloigner de sa petite enfance. Demain je serais à paris pour assister à un débat avec des pères séparés par la force des choses de leurs enfants. Il me faudra retenir mon émotion, les cas sont difficiles. Quand j’étais gamin je n’étais pas père.

    Quand j’étais gamin je n’aimais pas les champs, je n’ai jamais aimé les champs, cette nature désertique m’effraie. C’est encore le cas aujourd’hui. Etrangement c’est dans le bruit des villes que je trouve de la sérénité. Il m’arrive d’avoir envie de me perdre au fond d’un désert, mais pour quelques heures, jamais plus.

    Quand j’étais gamin je me foutais que les gouttes de pluie viennent frapper la fenêtre, aujourd’hui c’est l’overdose (sauf si je suis sous la couette avec  Elisa Tovati, ou Virginie Guilhaume, ou bien Alessandra Sublet… ou les trois. Y’en a une surtout mais je ne peux pas la citer, top secret, secret défense, secret tout court)… on est gourmand quand on est vieux.

    Quand on est gamin on aime le fun est le Rock’n’roll. Aujourd’hui on souhaite le saupoudrer dans sa vie. Je cherche encore le meilleur moyen pour y parvenir. Je veux du fun, du bordel, du Rock’n’roll et faire face à l’inconnu. Bordel de merde, na !

    ©crédit photo de ma fenêtre cet après-midi...

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires
  • Très chère Lou.

    très chere,lettre,courrier,amour,le shaker de cyril,gamin,écoleMoi j'aime les surprises. Et c'est une belle surprise que j'ai découverte ce dimanche dans le cartable de ma fille. Ne va pas croire que je fouille, je regarde, je jette un oeil, je retire les papiers, j'enlève les mouchois... enfin je fais du recyclage.

    Au détour d'une poche je découvre une lettre "Très Cher Lou" signée de Soizig sa meilleure amie. A l'intérieure (oui je sais il ne faut pas ouvrir le courrier des autres), une petite feuille blanche ornée d'un beau dessin et d'un message... avec les fautes qui vont bien et qui donne de l'émotion.

    "Très cher Lou pardone moi d'avoir jeté ton bonbon mais il eté moisi dans ma poche, je ten doneré un de chez moi. Tu ai très gentille je t'aime bien"

    A l'heure des mails, des Facebook et compagnie, les enfants écrivent encore, j'ai adoré cette lettre, l'intention de cette petite gamine pour ma fille. Des petits nanas de 8 ans mais qui déjà, ont une très grande classe.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 8 commentaires