Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

goncourt houellebecq

  • De chez nous au Goncourt.

    Le prix Goncourt de Michel Houellebecq me donne l'occasion de vous présenter (de nouveau) notre dernier court-métrage (oui à l'époque j'avais une jolie vie pleine de cinéma et ornée d'un speudonyme, david warren)...

    J'ai eu envie de realiser ce film apres avoir lu des poemes de Michel Houellebecq. Nous nous sommes rencontres plusieurs fois a son domicile en 2001 pour peaufiner le scenario et proceder a des lectures en compagnie de Loo Hui Phang et Antoine Dulery qui devait interpreter le role principal, puis nous avons debute la preparation du tournage. Pour des raisons de planning, Antoine Dulery a du se desister et il a ete remplace par Yves Michel avec lequel nous avions deja tourne Wicked. Melvil Poupaud, ami de longue date, ainsi que Kad et Olivier, rencontres plusieurs mois auparavant a Cannes, ont tres vite accepte de participer par amitie (qu'ils en soient de nouveau remercies), et l'equipe technique et artistique s'est formee assez vite. Ensuite, systeme D, entraide et prets divers nous ont permis de clore le tournage a peu de frais en deux week-ends. Le mixage a pris plus de temps (deux mois), mixage a l'issue duquel nous avons presente le film lors d'un forum Fnac memorable, avec un Kad Merad au top de sa forme. Michel Houellebecq a depuis vu le film et reconnu qu'il etait "conforme a sa vision". Au total, deux ans et demi de travail, beaucoup d'efforts pour un film que nous n'avons pas pu presenter dans beaucoup de festivals, car a l'epoque ces derniers exigeaient en general une copie 35mm que nous ne pouvions pas nous payer... .


    Monde Exterieur

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 3 commentaires