Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

graphisme

  • Ho HO Ho

    C'est noël et je trouve que cette petite réalisation de mon pote graphiste et très très jolie. 

    leshaker,graphisme,graphique,réalisation,palette graphique,cyril balayn,david rault,leshaker,flolou,dessin,header

     

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Kinou en entrevue.

    Kinou est Caennais et il dessine. Avec une très belle idée, tirer le portrait de ses followers sur Instagram. Ils sont plus de 3000 aujourd’hui. Il vient se présenter au travers de cette très sympathique entrevue, en espérant vous donner envie de le suivre et de lui demander de vous dessiner. Toujours ma volonté de vous présenter les acteurs passionnés de la ville de Caen, Kinou en entrevue c’est maintenant. [Son Instagram] - [Son SoundCloud]

     

    kinou,kinougram,graphisme,dessinateur,caen,caennais,ville de caen,auteur,instagram,kinou en entrevue,kinou,dessinateur kinou,entrevue,flolou,leshaker,cyril balayn,followers,talent,dessin,Kinou tu dessines tes followers sur Instagram (tu en as plus de 3000 actuellement), comment est venue cette très belle idée ?

    Ça c'est fait naturellement, je n'utilisais Instagram que très peu avant de me lancer dans cette aventure. Je dois même avouer que je ne trouvais pas grand intérêt à ce réseau. Je risque de me faire des ennemis mais je trouve dommage de découvrir qu'une majorité des utilisateurs passent leurs journées à faire des selfies ou à prendre en photo leurs plats de nouilles, je ne trouve pas cela très créatif... mais bon, je dois être un vieux con... Le monde s'est transformé depuis l'arrivée du net dans nos foyers, il faut que je m'y fasse. Aujourd’hui tout le monde peux facilement s'afficher à la manière d'une star, et donc, on s'amuse à le faire, on joue à plaire, à essayer de se rendre intéressant. L'arrivée de tous ces nouveaux outils, Facebook, twitter, etc... Nous permettent de le faire, alors pourquoi s'en priver, c'est dans l'air du temps... Bref, pour en revenir à ta question, j'avais au tout début justement fait quelques portraits de célébrités que j'avais publié sur insta, moi aussi j'aime bien montrer que je sais faire des trucs bien et me la raconter! Lol. Mais voilà, faire des choses, c'est bien, mais partager des choses, c'est mieux. Créer de vrais liens avec mes followers est pour moi bien plus enrichissant que de m'afficher. Voilà pourquoi je me suis mis à les dessiner, c'est ma manière de faire pour créer un lien affectif réel avec les personnes qui suivent mon travail. Je suis conscient qu'il y a de plus en plus de monde à me suivre et que c'est assez difficile de pouvoir répondre à tout le monde, mais j'essaie constamment de faire de mon mieux.

    Tu as une parcours de dessinateur, comment est née cette envie et cette passion du dessin ?

    Je n'ai pas du tout un parcours de dessinateur, ce n'est pas du tout mon métier mais l'une de mes passion, je travaille dans l'industrie. J'ai toujours eu une âme d'artiste, et j'ai toujours été passionné par l'art sous toutes ses formes, par la création et l'innovation. Et aujourd’hui je m'y mets un peu plus sérieusement.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 2 commentaires
  • Ladyblogue en entrevue.

    Elle m'a remercié pour cette entrevue j'ai répondu en lui disant que c'était une évidence pour moi que de faire un focus sur son blog. Nous avons tous des blogs que nous suivons depuis un moment, c'est le cas pour moi avec ce dernier. J'aime son univers, son graphisme, l'esthétisme qui en transpire, Ladyblogue « l’éphémère en continu » c’est maintenant en entrevue.

     

    ladyblogue,alter ego,entrevue,interview,cyril balayn,le shaker de cyril,parler de moi,focus,l'éphémère en continu,graphisme,esthétismeTon blog est très graphique, il s’en dégage un certain esthétisme et une certaine sensualité. As-tu conscience ce qu’il dégage et de l’impact sur les lecteurs ?

    C’est vrai que j’accorde une place très importante au côté graphique de mon blog. C’est capital pour moi. Je passe parfois (souvent) plus de temps à chercher la photo pour illustrer le billet que d’écrire le billet en lui-même. Les billets sont écrits rapidement, « automatiquement », sans retouche si ce n’est orthographique.

    J’espère que mon blog dégage un univers harmonieux, tantôt étonnant, tantôt poétique, tantôt amusant, tantôt provocateur. Ensuite, l’impact sur les lecteurs… Difficile à dire. Disons que j’espère que ca leur donne envie de revenir découvrir des choses.

    Tu blog depuis quelques années, c’est un véritable exercice que de te tenir le rythme, comment fais-tu le choix des notes ?

    Je blogue depuis maintenant plus de 7 ans. Presque 2000 notes ont été publiées. Souvent on me pose cette question « comment fais-tu pour écrire si souvent ? Pour trouver les sujets ? ». En fait, Ladyblogue est un espace très spontané, sans calcul. Une émotion, une actu entendue à la radio, une photo dénichée dans un magazine, un regard dans la rue, une musique, une discussion… tout peut devenir sujet tant qu’il me touche. Il n’y a pas de choix de notes, les notes viennent à moi.

    Pour revenir sur ma première question penses-tu que ton travail dans la publicité, la communication, joue un rôle important (conscient ou inconscient) sur l’aspect visuel de ton blog ?

    C’est vrai que la photo, les couleurs, le design, la typo sont mon quotidien. D’où ma présence un peu partout sur les réseaux sociaux notamment là où l’on peut diffuser de l’image (instagram, pinterest...). L’image, le « visuel » est mon univers, fait partie de ma sensibilité.


    ladyblogue,alter ego,entrevue,interview,cyril balayn,le shaker de cyril,parler de moi,focus,l'éphémère en continu,graphisme,esthétismeTu as un second blog « Alter Ego » ou les mots sont importants. C’est un prolongement obligé de « ladyblogue », de toi et de ta passion des mots et des livres ?

    J’ai créé Alter Ego quelques années après Ladyblogue. Autant Ladyblogue est un espace irréfléchi, autant Alter Ego est pensé, pesé, calculé. Les mots sont choisis, réfléchis, écris et réécris. Ces deux univers ne pouvaient pas être communs. Alter Ego est très hermétique, je pense que la plupart ne pige rien du tout ! Mais ici, bizarrement, ce n’est pas cela qui prime. Alter Ego est un cocon beaucoup plus intimiste, presque égoïste. L’inverse de Ladyblogue.

    J’ai 40 ans lundi 25 juin que peux-tu me souhaiter ?

    D’être en accord avec toi-même. De ne pas succomber à la tentation de faire certaines choses au détriment de tes envies à toi. Ne pas tomber dans la frustration personnelle. Hyper difficile.

    Derrière Ladyblogue se cache un prénom, tu as carte blanche pour « ne pas répondre » voir même d’y ajouter trois petits points, le mystère est aussi une chose délicieuse !

    Oui, derrière Ladyblogue se cache un prénom, mais est-ce vraiment important de savoir si je m’appelle Marcelle, Églantine ou Blandine. Je ne pense pas. Je donne beaucoup de moi sur mon blog, sur ma vie, mes aspirations, mes découvertes, mes émotions. Mon prénom n’est qu’un détail de l’histoire…

    Ladyblogue l'éphémère en continu c'est ici.

    Alter Ego

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire