Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la boulette

  • La boulette.

    Unfgfgfgtitled-1.jpg

    Hier soir la boulette. La grosse boulette. Tous les parents des jeunes enfants me comprendront. Il faut savoir qu'un enfant à une capacité hallucinante de produire un flux inintérompu de dessins (c'est un véritable débat écologique), et souvent, il est necessaire de venir faire une frappe chirurgicale dans les oeuvres afin de les déposer délicatement dans la poubelle (oui oui je sais t'as le coeur brisé quand tu fais cela !).

    C'est comme un homicide. C'est méthodique. Faire attention aux détails, ne surtout pas jeter le dernier dessin, plonger sa main dans le bordel à dessin en choisissant une oeuvre froissée ou pas terminée. Oui mais.

    Hier soir comme un connard, j'ai balancé des oeuvres qui trônaient sur mon bureau depuis la nuit des temps. Direct in the poubelle. Oui mais.

    Ma petite princesse se pointe avec les deux dessins froisés, avec un air pas facile, et en me disant : "bah c'est pas la peine que je fasse des beaux dessins pour toi"... tu peux me croire tu baisses la tête, et tu espères que l'orage va vite passer.

    Le problème c'est que je me dis que ma princesse fait les poubelles le soir. Oui mais non. J'avais comme un connard balancé les deux dessins dans le bac à linge sale et pas de bol pour moi elle avait besoin de trouver un truc dans sa poche de jean (c'est le destin).

    Je vais réflechir la prochaine fois.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 18 commentaires