Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la fin des blogs

  • Il paraît qu'on s'ennuie sur internet.

    ennuie,on s'ennuie sur internet,web,internet,s'ennuyer,toile,blog,la fin des blogs,c'est fini,flolou,leshaker,cyril balayn,différence,ressemblance,bloguer,blogueur,la fin des blogs,Il paraît qu’on s’ennuie sur internet. C’est en tout cas l’impression que j’ai en lisant ici et là les différents « maux », les anciens prétextant que c’était bien mieux avant et que plus rien ne reste à faire, les autres qui pensent que c’est la mort des blogs en pensant déjà à ce qui sera la tendance de demain. C’est peut-être une affaire de saison, le soleil reprenant ses droits et faisant chauffer les circuits, la volonté de tout changer pour certainement ne rien recommencer. On s’ennuie sur internet en tout cas. Un peu comme une soirée ou on cherche le contact et le social avec son verre ou l’inverse. Une soirée ou on s’emmerde, les discussions étant les mêmes que la dernière fois, les gens qui se ressemblent, les discussions et l’écoute en diagonale.

    Internet ne serait pas à la hauteur de notre attente ?

    Bien sûr que depuis quelques années déjà l’aspect mercantile a repris ses droits. On passe plus de temps à cliquer les croix, virer les bannières, chercher comment couper le son de la pub qui passe en arrière-plan. Mais internet n’a rien de lisse, c’est un espace très chaotique bien au contraire, tout dépend du regard qu’on y projette. Justement on a tendance à perdre nos envies, nos délires, notre plaisir, ce regard rempli de fougue qui veut tout dévaster sur son passage, comme légèrement désabusé devant nos écrans de ce qu’on pourrait lire. Et pourtant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Digital.

    digital,tellier,web2,la fin des blogs,la fin du net,hellocoton,inscription,cyril balayn,le shaker de cyril,ladyblog,coeur,angioscopieJ’ai l’impression que le web est en train de tourner. L’impression que la vie digitale va s’effacer. Je passe toujours autant de temps devant mon écran pour travailler, pour écrire, pour préparer mes notes et pourtant… j’ai l’impression que de de posséder un blog c’est ringard. Le doute et l’envie de fermer son blog c’est un passage obligé dans la vie d’un blogueur. En général dans ces moments-là je lis les notes (que je connais) de Ladyblog, celle par qui tout commence, le premier univers que j’ai lu, que j’ai apprécié, et depuis toute ces années j’aime sa régularité et de ne jamais avoir sombré dans le côté obscur du succès. J’ai eu envie de fouiller dans le caméscope de ma fille pour avoir l’immense surprise des premières images de son film – « Donc il semble que truc veuille se séparer de Draculaura mais avant il doit faire des épreuves … » je remarque la similitude avec la vie privé de ses parents (aurais-je eu des épreuves ?). Une internaute m’a reproché dernièrement de ne pas être présent sur Tweeter. Une autre m’a félicité de ma présence sur Hellocoton, oui mais cela s’explique en partie par mon côté féminin exacerbé. J’ai envie de reprendre les interviews, de rencontrer et de développer un projet autour de ça. J’ai des livres en retard. Tellier est un génie. J’ai reçue par mon ancien collègue un mail avec un lien youtube pour comprendre le mécanisme de la crise, c’est passionnant mais t’en as pour plus de 2 heures, heureusement avec le web tu peux faire des pauses. Mon meilleur ami a le cœur en galère.

    Des années en arrière je n’aurais jamais écrit cela. Le net n’est responsable de rien. Le blog est un espace de liberté que chacun peut retrouver ou contourner. Profitons du temps dont nous disposons sur cet espace et demain… notre présence digitale prendra une autre forme.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 8 commentaires