Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

la maison de mimilie

  • Mimilie en entrevue.

    Focus dans cette entrevue sur Mimilie et son travail de Rédactrice Web.

    shake les entrevues,entrevues,le shaker de cyril,mimilie,la maison de mimilie,rédactrice web1/ Mimilie nous n’allons pas mentir aux lecteurs, nous nous connaissons, nous avons des projets communs, et dans cette entrevue nous allons faire un focus sur ton activité de rédactrice Web. Mais tout d’abord, comment tu vas ma grande ? (oui car je suis petit et Mimilie est grande !)

    Officiellement je vais bien. Ma vie perso est géniale, ma vie sociale aussi. Reste qu'officieusement, je suis stressée, la peur du lendemain m'habite de plus en plus. Je suis maman solo, alors je dois tout gérer du début jusqu'à la fin, les contraintes de la vie quotidienne, l'aspect financier m'angoisse beaucoup aussi...

    Mais je relativise, enfin j'essaye, je rebondis à la moindre embûche, ma puce est épanouie, et ma vie prend une tournure des plus agréable. Je crée mon petit bonheur, et savoure du mieux que je peux le présent.

    2/ Tu es rédactrice web, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ce travail et surtout est-il un vrai métier ?

    Je suis rédactrice web, chargée de com.( pour les PME, associations) sur le net, chroniqueuse, auteur et il m'arrive aussi d'animer des émissions de radio.

    Mon métier est de communiquer pour les entreprises, je transmets par écrit ce qu'elles souhaitent valoriser : leur valeurs, leurs produits, leurs vie d'entreprise, leurs évènements.

    Pour ce faire, je conçois la charte éditoriale de leur site web, je crée une forme d'arborescence sur les thèmes qu'ils veulent partager.

    Par exemple: Pour une cliente, j'ai défini la ligne directrice de ses informations, analyser la concurrence sur le web, mis en évidence les expressions clés qui pourrait la mettre en position confortable sur les moteurs de recherches. Puis j'ai rédigé ces pages statiques de son site web et créé un Mag dans lequel, j'ai écrit différents articles sur les thématiques de sa société afin de la démarquer de ses concurrents. De cette façon son site est en constante évolution, il vit, elle peut informer et conseiller ses clients, tout en valorisant son entreprise. Une fois toute la partie création rédactionnelle de son site réalisée, je suis passée à la partie com. de son projet : dossier de presse, communiqué de presse, newsletter, animation et modération de sa page Facebook, interaction avec ses clients, annonce d'évènements, mise en place de jeu concours, recherche de partenariats, ...

    Parallèlement à cet aspect technique, j'ai aussi à faire dans la gestion de client, l'administration, je suis ma propre entreprise avec ses joies et ses angoisses. C'est un métier à part entière seulement c'est un de ces nouveaux métiers qui s'envolent grâce à son support : le web.

    3/ Comment est née l’origine de cette envie, de ce désir de te lancer sur la toile, de travailler sur le net ?

    Je travaillais en tant que salariée dans des agences web et de com, quand j'ai eu ma fille je me suis formée en psychologie en passant une certification et un diplôme universitaire.

    Lorsque je me suis séparée, je me suis remise à l'écriture, naturellement, j'ai repris la main sur ce que je faisais avant.

    Au départ, ce qui n'était qu'un complément de revenu, est devenu une façon de vivre. Une indépendance (avec aussi toutes les contraintes que ça demande) qui m'a permis de monter mon projet en freelance. Pourquoi sur la toile ? Parce que je suis de cette génération où le net a une place prépondérante dans ma vie. Avoir son site pour montrer ce que l'on fait, interagir avec des personnes que n'aurais jamais pu rencontrer en dehors du virtuel. C'est une chance de travailler sur le net, même si difficile, même si nous sommes nombreux. On trouve de tout sur le net, des personnes compétentes, et d'autres. Mais le net, c'est un monde à part. Tu te dois de faire de la veille technique quotidienne, tu te dois de lire les articles les plus influents, de faire attention à ta réputation...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Définitions #28 Spécial Bonnaniversaire.

    définition,bon anniversaire,la maison de mimilie,emilie daffis,cyril balayn,le shaker de cyril,j'aime bien,aimerJ'aime bien : J’aime bien notre rencontre, j’aime bien me dire que nous nous connaissons sans rien vraiment savoir l’un de l’autre, j’aime bien nos longues heures au téléphone à discuter, j’aime bien me souvenir des premiers appels, j’aime bien me laisser envahir par la fluidité de nos idées, j’aime quand je dis rien pour t écouter et que tu m’engueules car je dis rien, j’aime bien quand tu touches juste, j’aime beaucoup ta dernière réplique digne des années 80 « à plus dans le bus », j’aime ce que tu es, j’aime t’imaginer, j’aime savoir que tu existes, j’aime que nos parcours viennent se croiser, j’aime bien savoir que j’ai des projets avec toi… au-delà de nos blogs, j’aime me dire que tu es belle-pétillante-intelligente, j’aime quand tu dis que nous nous sommes trouvés, j’aime bien savoir que je pouvais te déstabiliser, j’aime parler avec toi de ce qui te déstabilises actuellement, j’aime énormément notre pouvoir de mise en scène, j’aime bien me dire que c’est aujourd’hui… 

    Je ne pouvais te surprendre et te le souhaiter autrement qu’ici, à la lecture d’un média que nous connaissons bien.  Pour une fois je ne viendrais pas te citer au travers de cette note que je viens de te dédier. Merci à toi pour cette  amitié forte et puissante, pour « notre » envie commune d’un projet professionnel. L’important c’est aujourd’hui et pourtant tu detestes fêter cet évenement. Une année de plus dans ta face… et si seulement je pouvais fêter ton âge.

    J’aime le mordillage (à l’instant), plaisir partagé. Bonnaniversaire ;-)

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • O négatif. Page 1 et 2.

    la maison de mimilie,le shaker de cyril,roman,écrire,o négatif,roman virtuelC'est un rendez vous que nous vous proposons avec Mimilie. L'envie d'écrire était forte, l'envie d'avoir un projet commun aussi. Le résumé - 

    "Je culpabilise de lui faire subir tout ça, mais il le faut, c’est vital pour lui, pour moi, pour nous. Je lui donne la main, jette un dernier regard à cet appartement insalubre, et ferme la porte."

    Chaque samedi et dimanche nous publions à compter du 14 avril. On espère vous emporter avc nous dans cette aventure.Un blog est dédié mais vous pouvez retrouver ici les pages que nous venons de publier. Bonne lecture (clique Lire la suite)

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake O-Négatif [roman]. 0 commentaire
  • Définitions #6.

    définitions,tuerie,toulouse,merah,raid,gign,le shaker de cyril,santé,plaisir partagé,la maison de mimilieMatin : Définitivement je ne le suis pas, je le savais mais c’est officiel. Ma fille m’a demandé de lui trouver un métier où il ne faut pas se lever le matin. C’est ma fille !.

    BFM : … et les autres. L’art et la manière de faire du vent sans un souffle.

    Minute de silence : A table vendredi soir lui expliquer l’horreur, tenter de trouver les mots, elle a eu encore une pensée pour tous les autres enfants, j’aime le côté humain de ma fille. Moi je pense aux enfants qui n’auront pas la chance d’en parler avec les parents et qui se retrouvent avec cette info, sans rien, sans une explication… .

    Plaisir partagé : Un mot, une phrase qui résume… c’est toujours un plaisir, les questions sur l’envie, le désir, avoir des projets, être sincère. Nous partageons dans nos différences. J’aime ce que nous sommes.

    Santé : Terminer le soir les conneries devant la TV, je suis en train de maigrir mais cette balance indique le même chiffre. Elle est pas drôle cette balance.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Leshaker&Mimilie #2. L'amitié homme/femme réalité ou illusion

    C'est un rendez vous hebdomadaire dorénavant, le mercredi, collaboration étroite avec Mimilie du blog La maison de Mimilie. Notre envie, nous poser une question, y répondre en nous invitant dans nos blogs respectifs, permettant ainsi aux lecteurs de surfer entre les deux blogs et de découvrir deux réponses, deux sentiments différents... ou pas.

     

    la maison de mimilie,emilie daffis,leshakerdecyril,le shaker de cyril,amitié homme femme,relation homme femme,j'ai une copine,baiser avec sa meilleure amieChers Lecteurs du Shaker,

    Je pourrais vous dire que l’amitié entre un homme et une femme est bien réelle, que cela existe. Mais sincèrement, je n’en suis pas si sure. J’ai des amitiés avec des hommes, je suis même une nana qui préfère être en leur compagnie. J’ai plus de mal à avoir des copines. Bon je l’explique par le fait qu’avec un homme c’est moins compliqué, plus franc, on peut se dire les choses sans être rentrer dans une communication superficielle. Et puis rare quand ils bavent dans votre dos.  Seulement voilà, derrière cette amitié, il se peut qu’il y ait attirance sexuelle consciente ou non, elle est là. Quelques fois elle est latente, on ne s’en doute pas, on essaye de se persuader que, mais en fait il en faut peut pour que l’on tombe dans une autre relation.

    Après tout dépend comment l’on pourrait définir l’amitié. Mais pour moi, dans l’amitié il n’y a pas de sexe, pas de relations charnelles. Généralement, mes amis hommes sont asexués, je leur enlève une partie de leur anatomie pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté. S’ils sortent du cadre, je leur rappelle gentiment. Chacun sa place, sa fonction.

    Pour une nana, il est dur de concevoir qu’une femme et un homme peuvent être amis, pourtant c’est le cas. Mais je crois qu’on est dans le déni, ça équivaut à de l’amour platonique, on comble le désir sexuel par autre chose, on va peut être plus se confier, plus délirer, plus d’autres choses pour ne surtout pas dépasser le cadre.

    Difficile de vous répondre avec clairvoyance et lucidité, oui cela peut-être réel, mais tout compte fait on vit dans le monde des bisounours. Et à moins d’être homos, je ne suis pas sure que l’amitié est plurisexe. Il y aura toujours cette attirance, toujours ce non-dit. Je me trompe peut-être, mais c’est mon ressenti.

    Non puis honnêtement, le mec qui me dit être ami avec des filles, sans aucune ambiguïtés, j’y crois moyen. Soit il se fourvoie, soit il se ment à lui-même. Oui tu peux être copain avec une fille, mais être ami c’est autre chose. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 0 commentaire
  • Leshaker&Mimilie #1. Il/elle ne me rappelle pas.

    Collaboration étroite avec Mimilie du blog "La maison de Mimilie". Un rendez-vous hebdomadaire, le mercredi sur mon blog et sur le sien. L'interêt de notre collaboration c'est notre vision différente des choses, surfer d'un blog à l'autre pour lire nos contributions. Mimilie s'invite ainsi chez moi autour de cette question existencielle de cette semaine - J'ai couché avec un homme/femme une fois, et il/elle ne me rappelle pas.

    la maison de mimilie,le shaker de cyril,leshaker&mimilie,coucher le premier soir,il ne me rappelle pas,j'ai couché et il ne me rappelle pas,one shot,baiser juste un soir,coucher le premier soirPourquoi ne rappelle-t-on pas ? Est-ce par impolitesse ? Est-ce par peur d’envisager autre chose que du sexage ? Pourquoi cette situation nous fait si mal ? Pourquoi est-ce frustrant ? Suis-je trop dans l’attente ? Pourquoi je ne rappelle pas et ce même si c’était bien ?

    Tout un tas de question sans réponses évidente, parce qu’elles n’engagent pas seulement notre ressentie mais aussi celui de l’autre. Cette question si récurrente n’est problématique que lorsqu’une des deux personnes attendait autre chose. Cela sous-entend, qu’au-delà de l’envie de sexer juste une fois, l’autre veut se tourne vers un autre horizon. Pas nécessairement un engagement sur le long terme, ni même mariage et enfant. Juste de voir ce qu’il pourrait se passer après. Pourtant, le constat est simple, il y a un décalage entre l’envie de sexe juste une fois et celui qui espère un peu plus.
    D’où l’incompréhension lorsqu’il n’y pas de nouvelles après le one shot.

    Quand un homme ou une femme ne rappelle pas, ce n’est pas contre vous. En effet, le fait de ne pas appeler quelqu’un après une relation purement sexuelle n’est pas de faire du mal, et de vous faire cogiter. L’autre n’est pas dans le même besoin que vous.
    (En revanche si c’est le cas, fuyez c’est extrêmement malsain).

    Il se peut que l’autre joue, nous les filles avons tendance à penser que si le mec n’appelle pas, c’est parce qu’on lui plaît, et qu’il joue stratégie avec nous. Comme le jeu du chat et de la souris. En nous fuyant, nous le suivons, on y pense, on cogite, trouvons toutes les raisons possibles et inimaginables pour tenter d’excuser ce comportement.
    Il se peut aussi que l’autre ne soit pas disponible pour envisager une relation autrement que ce one shot. Quand je parle de disponibilité, je n’envisage pas seulement le fait qu’il ou elle soit marié ou en couple, mais plutôt le fait que dans son esprit conscient et inconscient il ne soit pas prêt à entrer dans un autre mode. 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake Mimilie & Leshaker 0 commentaire
  • Pourquoi Leshaker ne parvient pas à trouver princesse à son pied ?

    [Emilie Daffis]

     

    princesse,note,tribune,amour,amoureux,shake les princesses,mimilie,la maison de mimilie,emilie daffis,le shaker de cyril,pointure,piedCher Cyril, 

    Le pourquoi du comment toi seul le connaît et je n’ai malheureusement aucune réponse personnelle à te livrer. Bien que nous en ayons déjà parler ... .

    Mais je vais faire une réponse pour tout Leshaker : Pourquoi ne parvient-on pas à trouver chaussure à son pied ? 

    Aveuglement, c’est certain, on pense chausser du 38 pour les princesses, ou du 41 pour les princes, quitte à se déglinguer les pieds mais ce n’est pas grave, le principal étant de plaire à l’autre. Seulement, on se ment à soi-même, qui peut franchement vivre 24/24 avec un pied douloureux ? 
    Personne, sauf les individus qui préfèrent se voiler la face. 

    Mais mon cher Cyril, et tous les célibataires du Shaker, l’avantage que nous avons par rapport à cette norme de Monospace, Labrador, et dîner chez Belle-maman imposé le dimanche, (qui n’est qu’une mascarade), c’est que nous avons cette chance d’être nous-même. Nous osons mettre notre vraie paire de chaussure, celle qui ne fait pas mal au pied, celle qui nous fait un truc monstrueux en apparence mais tellement agréable à l’intérieur. 

    Alors pourquoi ?

    Parce que nous sommes vrais, mesdames, messieurs. Peut-être qu’un jour, la sensiblerie, l’honnêteté, le second degré, la légèreté, la folie, ..., sera au goût du jour. Peut-être qu’une princesse sera au coin de la rue avec une cuillère de nutella dans la bouche, qui sait ?.
    Peut-être qu’un prince osera être ce qu’il est ?.
    Franchement, j’en sais rien, ce que je sais c’est que tout le monde peut trouver chaussure à son pied, en étant soi, bon faut être sacrement patient et ne pas devenir aigri, mais mais ben heu en attendant : Nutella, champagne, rire, folie, sérieux, vivre à 2000 à l’heure et dites vous qu’un jour votre princesse / prince viendra ! 

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire
  • Pourquoi les filles pour noyer leurs émotions s'enfoncent dans un pot de Nutella ?

    [Emilie Daffis] 

    princesse;émilie,émilie daffis,la maison de mimilie,le shaker de cyril,question,nutella,s'enfoncer,pot,manger du nutellaCher Cyril, 

    Nous les filles, sommes dotées d’un cerveau avec deux parties, l’un qui travaille la raison, la logique et qui nous permet de trouver des arguments à vos questions super pertinentes, et un autre sensible, émotif, qui nous permet d’être de vraies princesses avec une intelligence du cœur. 

    Notre plus grand défaut, enfin aux yeux des hommes, c’est notre façon émotive de gérer les choses, notre manière de prendre les choses trop à cœur. Rare sont les princesses ne réagissant pas avec leur cœur. Pour toutes les situations que ce soit pour l’achat d’un sac ( cf Julie et les sacs), pour vivre une nuit endiablée, pour notre travail, pour nos relations amicales, et même pseudo-amicales, nous mettons notre cœur à l’ouvrage. 

    Alors pour répondre à votre interrogation, je dirais que nous prenons le pot de Nutella ou tout autres choses ressemblant à un truc bidule bien riches en sucre et / ou bien gras pour compenser le manque de quelques choses ( au choix : mec, sexe, amour, tendresse), pour faire taire toutes les émotions néfastes à notre bien être (colère, rancœur, jalousie, envie), en gros pour éviter d’en vouloir à la terre entière et de devenir une vieille fille aigrie et desséchée. 

    L’avantage avec le pot de Nutella, c’est que l’on peut l’utiliser de manière différentes, soit sur une tartine de pain, soit et c’est ce que je préfère, prendre la cuillère à soupe (non la louche ne rentre pas dans le pot, j’ai tenté sans succès). Et là dans les deux cas, on le prend bien en bouche, on peut lécher le surplus, et se faire plaisir pendant plus de 5 sec ;) 
    Une chose aussi très importante, il sait faire un truc hallucinant: il peut nous écouter, nous comprendre et accepter nos émotions de filles, notre sensiblerie, sans juger notre façon de penser.

    De toute façon, il n’a pas le droit à la parole parce qu’il n’a pas de bouche, il ne peut pas fuir parce qu’il n’a pas de jambes, bref l’objet parfait pour les moments de détresses émotionnelles. 

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 20 commentaires
  • Pourquoi les filles ne transpirent pas ?

    Cette nouvelle rubrique "Shake les princesses" c'est une envie mais aussi une rencontre avec la charmante Emilie (c'est la Zolie en photo). Pour les curieux j'avais rencontré Emilie au travers d'une entrevue. J'ai décidé de façon très irrégulière de faire participer Emilie à mes questions existentielles sur les filles, les princesses.

    Dans la cadre de ce premier numéro une question - Pourquoi les filles ne transpirent pas ?.

    Je vais me coucher moins bête mais je soupçonne Emilie de me mentir, les filles ne transpirent pas, ou alors j'ai un doute sur cette "certitude". En tout cas tu peux aussi apporter ton sentiment au travers des commentaires.

    Encore merci Emilie (et j'adore ton vouvoiement !).

     

    transpirer,emilie daffis,la maison de mimilie,les filles ne transpirent pas,princesses,filles,le shaker de cyrilJ’hésite à vous répondre, en effet, je pourrais me la jouer princesse et vous laissez dans ce côté d’idéalisation ou alors être honnête mais dans ce cas vous pourriez être déçu de ma réponse. 

    En tant que princesse, nous ne transpirons pas, c’est impossible, de par notre capacité à être féminine jusqu’au bout des ongles, vous vous imaginez bien, que si nous transpirions cela casserait le mythe de la femme parfaite, désirable, sexuellement attirante ou bandante (choisissez le terme adéquate) ... 
    Nous sommes pourvus d’une carte mémoire qui nous livre certains secrets de beauté pour que vous hommes, soyez à nos pieds. Vous les donner, ce serait comme enfreindre cette loi si puissante qui se transmet de génération en génération. 

    En toute sincérité, et pour lever le voile à cette fausse légende, nous transpirons et pas qu’un peu. Seulement, nous sommes très fortes pour cacher à vous cher messieurs, cette humidité provenant des aisselles accompagnée généralement d’une puanteur inégalable. 

    Comment me diriez-vous ? 

    Chaque matin, et /ou soir, ou dès que nous savons que nous pouvons être trahies par vous, nous prenons une douche mais pas seulement. Nous utilisons ce que nous appelons communément une déodorant en spray, en stick, en gel, en lingette, et même que ce désodorisant d’aisselles intègre un parfum subtile de fleurs ... 

    Maintenant, si vous vous demandez comment faire pour ne plus transpirer, faîtes comme nous : acheter un déo, efficacité assurée pendant au moins une heure ! 

    Je vous souhaite mon cher Cyril, ainsi qu’à tous vos lecteurs, une excellente journée. 

    Emilie à un blog et c'est ici.

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]., Shake les princesses [contribution]. 13 commentaires
  • Le Shaker en entrevue.

    entrevue,mimilie,emilie daffis,la parentalité,la maison de mimilie,les regars sur les pères célibataires,le shaker de cyrilDepuis mon article chez Amstramgram, je suis sollicité par des blogueuses pour parler de la séparation, de la parentalité, mais du côté des papas. Un engouement surprenant je dois l'avouer mais qui s'explique. Tout simplement les papas prennent rarement la parole, et surtout ils ne disposent pas d'une tribune pour parler du quotiden, de la précarité, des difficultés, et des joies aussi.

    Emilie, rédactrice web et responsable du blog "la Maison de Mimilie" m'a demandé de participer à une petite entrevue. J'ai accepté après avoir passé du temps sur son site. J'aime ses idées, son style et sa façon developper ses articles. Sans parler de la joliesse d'Emile (ça c'est dit), bon bref je ne pouvais pas refuser.

    Voici donc l'article sur "Les regards portés sur les pères célibataires" que je te propose de découvrir. Un article suivi de mon entrevue "Entrevue avec Cyril, papa célibataire".

    Un grand merci à Emilie de m'offrir de nouveau cette tribune, et un message perso pour un pote à moi qui souhaite developper un blog pour les papas... y'a faire, lance toi, moi j'ai pas le temps, mais y'a faire !.

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues., Shake mes découvertes. 6 commentaires