Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

libre

  • Comprendre ne veut pas dire accepter !

    [Emilie Daffis]

    princesse,accepter,parentalité,solitude,pardonner,redemption,couple,juger,clivage,emilie daffis,cyril balayn,flolou,leshaker,liberté,décider,décision,shake les princesses,perception,femme,libreOh cher lecteur, toi-même tu sais si tu me lis ici depuis un certain temps sur Leshaker, la compréhension sur l’Homme, est mon mode de fonctionnement. J’aime être comme ça.
    Comprendre est la base selon moi de toute relation humaine. Comprendre, se mettre à la place de l’autre, sans le juger, c’est vraiment enrichissant. On découvre l’autre dans toute sa splendeur.
    Les gens sont d’une richesse incroyable, mais pour le découvrir, tu te dois de te mettre à sa hauteur. 
    Tu vois d’égal à égal, avec tout le respect et l’amour que tu as en toi. 
    C’est la clé !

    On a tous des souffrances, des casseroles, on a tous des failles, des vulnérabilités, on a tous un vécu, une histoire. Personne ne peut juger ça, personne n’est assez mieux pour estimer ce que l’autre a vécu, ou ce que l’autre est. Personne !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les mots d'Emilie Daffis [contribution]. 3 commentaires
  • Dans la tête d'Harold [la liberté d'expression]

    [harold]

    Après la confrontation entre Frédéric Taddeï et Patrick Cohen à propos de la présence de Dieudonné dans l’émission Ce soir (ou jamais !), le sketch d’Olivier de Benoist dans l’émission «L'émission pour Tous, la mise en examen de Nicolas Bedos pour injure raciale à propos de deux chroniques publiées dans « Marianne en décembre 2012, on ne sait plus si l’on doit rire ou pas.

    Je ne sais pas dans quelle direction morale se dirige la liberté d’expression, peut être vers une « une pensée conforme » pour reprendre les propos d'Ivan Rioufol dans son billet « La liberté d'expression maltraitée ». Ou bien si les humoristes sont des amuseurs qui ont remplacé les orateurs d’après Alain Finkielkraut, qui considère que "le rire contemporain" ne relève plus de l’humour. Il est, entre l’injure et le crachat, une forme d’incivilité » mais c’est bien vu de la part de Stéphane Guillon et de Didier Porte.

     leshaker,dans la tête d'harold,liberté d'expression,patrick cohen,stepahne guillon,peut on rire de tout,pensée,liberté,dieudonné,cyril balayn,flolou,brain,cerveau,rire,libre,

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Shake dans la tête d'Harold [contribution]. 0 commentaire
  • Il est où ton féminisme ?

    féminisme,confrontationliberté,leshaker,garçon,fille,battre sa femme,violence,libreJe cherche mais je ne trouve pas une réelle définition. J’ai 40 ans pourtant mais je serais bien incapable d’en donner une signification précise, j’ai bien conscience des symboles et des combats, de la volonté de changer les choses mais je ne m’y retrouve pas. Je suis pourtant un homme issu d’une femme forte, indépendante, faisant le choix de la liberté de son corps (coucou maman). Petit j’ai rangé ma chambre, plus grand je passais l’aspirateur et je faisais la vaisselle, bien plus grand je respectais mes petits amies, encore plus grand (mais plus vieux) je changeais les couches de ma fille. Loin de là l’idée de dire que je suis un mec bien, juste un mec de ma génération qui vit et compose avec les filles.

    Je suis aussi un garçon qui travaille au contact des gens et qui observe. Le rapport des couples, les insultes, les confrontations,  c’est souvent déconcertant, tant  pour les hommes que pour les femmes. La jeune génération n’échappe pas non plus à cette analyse. Une nouvelle fois j’ai conscience que la vie, cette société, développe de la frustration, le besoin de s’imposer pour mieux vivre demain, ne plus écouter l’autre.

    Du coup le féminisme je sais pas vraiment à quoi il correspond dans ma vie, je crois tout simplement que c’est une affaire humaine et pas une histoire de chromosomes.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 4 commentaires