Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lifestyle

  • Restons Futiles en entrevue.

    Restons Futiles est un slogan parfaitement trouvé pour ce jeune blog présent sur le net depuis quelques mois. Et il buzz déjà. Comme à mon habitude je me dirige vers les acteurs caennnais et perrine en est l'instigatrice. C'est une jolie plume, un univers, c'est élégant et c'est drôle en plus. Je vous laisse découvrir cette dernière en entrevue et n'oubliez pas... restons Futiles. [restons futiles le blog] [facebook]

     

    restons futiles,perrine,blog caen,buzz,caen,caennais,tendance ouest,entrevue,interview,mode,lifestyle,blogueuses,leshaker,flolou,cyril balayn,focus,restons futiles,Ton blog est né depuis quelques mois, il s’intitule « Restons Futiles », peux-tu nous le présenter et pourquoi ce titre ?

    Créer mon blog, ça me trottait dans la tête depuis quelques années. Je rêvais d’un espace pour ma plume, mes photos, pour rire, pour mes mots et pour mes maux aussi. Je rêvais d’un espace résolument positif, pour contrecarrer la grisaille ambiante, d’un espace où on essaierait toujours d’en rire plutôt que d’en pleurer. D’un endroit rafraichissant, doux comme une barbapapa mais avec un peu de fond quand même, parce que bon, ça fait toujours du bien un peu de fond.

    Pour ne jamais perdre de vue ces objectifs, j’ai choisi de l’appeler « Restons Futiles ». Tout simplement.

    Tu parles mode, déco, bons plans, mais aussi de toi et de ton univers… te diversifier est une volonté ?

    Mon commandement numéro un, c’est la spon-ta-néi-té. J’essaie de ne pas calculer, de ne surtout pas anticiper, je n’ai aucun post écrit d’avance, je marche en flux tendu (tout en restant dé-tendue) parce que je tiens par-dessus tout à rester ancrée « dans l’instant », au feeling.

    Alors oui, y’a un peu de tout. Tout ce qui m’anime en fait. Je ne crois pas qu’on puisse être passionnée par un seul sujet, je crois qu’on est fait de plein de choses, qui accumulées, forment notre univers. Restons Futiles, c’est mon univers et, plus j’ai d’invités à la maison, mieux je me porte! Le partage. Oui, c’est ça : le partage (commandement numéro deux! :D). 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Harmonie en entrevue.

    Focus sur un blog que j'apprécie et que je lis depuis quelques années déjà [après la pluie le beau temps]. Harmonie en est l'auteure. Une jeune Caennaise qui aime et qui nous fait découvrir cette si jolie ville avec des bonnes adresses, des découvertes, des coins de rue... Au travers de l'entrevue elle m'a posé une question en me demandant ce que j'aimais en tant que lecteur masculin : Un blog est une sphère, un style, un coin presque à l'abri du monde, je suis donc très fidèle à l'esthétisme qui se dégage de ce blog. Au contraire garde l'esprit féminin de ce blog. Entrevue avec Harmonie c'est maintenant - [le blog après la pluie le beau temps] [facebook] [twitter] [instagram]

     

    harmonie,après la pluie le beau temps,lifestyle,caennais,caennaise,bonnes adresses sur caen,life,normand,ville,calvados,cyril balayn,flolou,leshaker,entrevue,interview,ville de caen,le beau temps,Harmonie ton blog s’intitule « après la pluie le beau temps » c’est une référence à notre ciel normand ou c’est tout autre chose ? Qu’est-ce qu’un blog « life style ?

    J'ai choisi ce nom il y'a une dizaine d'année, quand j'ai commencé mon blog. C'est en effet une référence au ciel Normand qu'on peut qualifier de changeant !

    Ce proverbe est également très optimiste, car il signifie que même si l'on se trouve dans une situation difficile, de bonnes nouvelles finiront par arriver.

    Enfin, c'était le nom d'une petite boutique qui n'existe plus, et qui se trouvait à Bricquebec, dans la Manche. Je m'y rendais chaque été pour acheter des épuisettes avec mes cousins quand j'étais petite, cela marquait le début de l'été, et me mettait toujours en joie.

    Quand j'ai décidé de créer mon blog, des années plus tard, j'ai repensé à cette boutique, au bonheur que j'éprouvais à y entrer, à l'odeur des vacances d'été, ainsi qu'à ce proverbe résolument optimiste. Et mon blog se situant en Normandie, ce nom s'est imposé de lui même.

    Enfin, le terme « lifestyle » est une sorte de non-catégorie où l'on trouve pêle-mêle une multitude de sujets. Un blog mode parlera mode, un blog cuisine présentera des recettes,...  mais le terme lifestyle sert à qualifier un blog abordant plusieurs thématiques.

    C'est un blog qui peut passer d'un sujet à un autre, du coq à l'âne, ou... de la pluie au beau temps !

    Tu focalises assez souvent tes articles sur la ville de Caen, qu’apprécies-tu au sein de cette ville ? 

    La première fois que je suis arrivée à Caen, j'ai détesté la ville. Je l'ai trouvé froide et très petite.

    Mais j'ai fini par découvrir de petites rues cachées, et de jolis endroits, que j'aime beaucoup photographier dès que l'occasion se présente. Il ne faut pas se fier à l'apparence de Caen, à première vue. C'est une vieille dame, qui a connue beaucoup de drames, et qui a du se reconstruire. Elle est plus forte qu'elle n'y paraît, et plus secrète aussi. Ce qui la rend beaucoup plus complexe et intéressante. Il y'a des millions d'anecdotes et de traces du passés cachées entre ses murs.

    J'ai aussi appris que les Caennais sont à l'image de leur ville : ils peuvent paraître distants au premier abord, mais une fois que vous leur prouvez que vous êtes digne de confiance, ils deviennent les plus fidèles des amis.

    harmonie,après la pluie le beau temps,lifestyle,caennais,caennaise,bonnes adresses sur caen,life,normand,ville,calvados,cyril balayn,flolou,leshaker,entrevue,interview,ville de caen,le beau tempsJ'ai compris que Caen n'est pas une ville qui s'offre aux badauds, qui se découvre au premier visiteur, mais une ville qui s'apprivoise. J'aime son côté sauvage. Il faut la connaître pour l'aimer, il faut arpenter des millions de fois ses ruelles pavées pour l'apprécier, mais une fois qu'on s'y installe, on ne veut plus la quitter.

    D'ailleurs, je suis partie deux ans, et j'ai tout fait pour revenir vivre ici ! J'avais même écrit une lettre d'amour à Caen en revenant ! [ici]
    Sans oublier qu'en dix ans, Caen a beaucoup évoluée, des quartiers ont été rénovés, de nouveaux concepts de sorties et de boutiques se sont installés, des associations se sont montées, et j'espère que cela va continuer ! C'est ce dynamisme que j'essaie de montrer, à travers mon blog.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Dans vos yeux d'enfants #3

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux d'Harmonie #3, vous pouvez retrouver cette blogueuse Caennaise sur [lebeautemps.fr].

     

    harmonie,le beau temps,lifestyle,causette,caennaise,enfant,dans vos yeux d'enfants,enfance,gamin,flolou,leshaker,cyril balayn,style,mode,lebeautemps.fr,petit,jadis,souvenir,émotionVoir des animaux dans les nuages.

    Dessiner des lignes sur les murs, parce que le papier peint beige ressemble vraiment à une grande page blanche sur laquelle on peut colorier.

    Balancer ses pieds le long de la chaise, et entendre le bruit du bout de sa chaussure et de ses lacets qui cognent contre le métal.

    Entre mes mains, la gomme devient un enfant, et les crayons deviennent ses parents.

    Il y'en aurait, des choses à dire et des parallélismes à faire: comment deux crayons, de deux couleurs différentes peuvent mettre au monde une gomme?

    Ca ne parait pourtant pas si compliqué à inventer, quand on regarde cela avec des yeux d'enfant de 5 ans.

    L'enfance est un territoire où tout reste à inventer et où rien n'est impossible.

    Oh, n'allez pas croire que les enfants soient si crédules!

    Il suffit de s'approcher d'eux et de demander, en pointant du doigt la gomme:

    _ C'est un enfant?

    _ Mais non enfin, maman, tu vois bien que c'est une gomme! 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire