Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mamie

  • Définitions #46.

    virgin,grève,mariage pour tous,leshaker,sms,homme enfant,mamie,pompier,carreau cassé,rencontre,capitale,Grève : Le disquaire ferme ses portes et j’étais en train de compter ceux qui avaient téléchargé en manifestant. La dématérialisation de nous-même nous guette.

    Pour tous : Ce rassemblement de dimanche, cette énergie autour de cette question, le travail des associations pour organiser le rassemblement. Si seulement l’humain pouvait mettre autant d’énergie pour défendre les emplois, les fermetures, la pauvreté… bref.

    Grève (bis) : « Ton téléphone Virgin va continuer d’émettre et de recevoir ! »  Si vous saviez, j’ai passé ma semaine à rassurer les gens !... #ausecourslesgens.

    SMS : Elle m’a écrit « tu es un homme enfant, tu n’es pas un pilier pour le couple ! ». J’ai ri. Elle me connait bien.

    Rencontre : Le 9 février j’ai rendez-vous avec Lisianne.  Nous discuterons de son parcours, des choix, de cette impudeur qu’elle écrit de temps en temps. Elle m’accorde deux heures dans la capitale avant de s’envoler.

    Scooter : Mon voisin fait encore plus fort, le scooter est derrière l’immeuble, dans le noir. Chez moi le vol n’existe pas et c’est beau (enfin pour l’instant !)

    Mamie : Elle ne répondait plus la petite mamie, rien, j’ai frappé comme un dingue, j’ai réveillé le voisin (pas celui du scooter, non le beau gosse, faut dire que sa nana franchement elle déchire…bon bref), on a téléphoné au pompier, 10 minutes pour arriver, un carreau de cassé, la mamie va bien. #viemaviedecitoyen.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Mémère et son caniche.

    heureux_caniche_001_2.jpg

    Comme tous les papas du monde je viens de me trouver face à une question existencielle de ma fille Lou. Par cette belle journée de dimanche nous étions en train de rentrer joyeusement de notre petite ballade quand tout à coup ma petite princesse casse l'ambiance de cette fin d'après-midi en me posant une question à laquelle j'allais avoir un mal de chien (c'est le cas de le dire) à répondre. "Papa pourquoi les mémères elles ont toujours un caniche ?". j'vous raconte pas le malaise !. Comment lui répondre, comment faire face à cette interrogations ?????. Je n'allais pas lui raconter une bêtise du style "bah les mamies ont un caniche car elles aiment les caniches" - "un caniche c'est rassurant pour une mémère" - "le caniche n'aime que les mamies" - "Si une mémère à un autre chien c'est une fausse mémère"... En faites je n'ai rien dis, je me suis contenté de lui dire que cette question n'était pas bête du tout en sachant que j'allais vous la proposer : "Amis lecteurs pourquoi les mémères ont-elles des caniches ?". Merci pour vos eventuelles réponses afin de pouvoir enfin répondre à ma fille.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 3 commentaires
  • Le plaisir du goûter.

    tartines.jpgAu hasard de mes voyages sur le net je viens de rencontrer un Blog interressant sur le thème du goûter. Des "bloggers" connus viennent au fil des jours raconter leurs souvenirs de "goûter" lorsqu'ils étaient petits. A ce titre c'est étrange mais j'ai peu de souvenirs de ce genre, peut être les tartines de ma grand-mère mais j'avoue ne pas vraiment m'en rappeler. Je dédicace cette note à Elodie qui me fait connaître de nouveau le plaisir du goûter au détour d'une pause au travail. Voici un extrait de ce blog dont l'adresse se trouve en fin de note :

    "Je me suis longtemps demandé comment je pourrais décrire mon goûter idéal. Je pense que ça commencerait par un bel après-midi de printemps. J'aurais encore 10 ans, des rêves plein la tête, de l’innocence à en revendre et des yeux ouverts sur le monde.

    Il est 16h et le carillon sonne. J’accours dans la cuisine. Ma maman me regarde et me sourit. Je cours à la cave prendre une bouteille de lait, pendant que ma maman sort le cacao 75%. Je pose la bouteille de lait et sort deux mugs.

    Le gaz s’allume et le feu arrive. L’odeur du chocolat chaud se répand dans la cuisine et bientôt dans la salle à manger, où maman à allumer un feu parce qu’elle est frileuse. Je sors la galette de Beurlay et en coupe deux morceaux. La télévision diffuse le générique de “The Fall Guy” et je baisse le son pour que l’on n’y prête pas attention." © Thibaut Octave Branger.

    http://www.legouter.fr/

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 2 commentaires