Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

manifestation

  • Exclusif #16

    Charlie Hebdo n'a pas besoin de moi. J'ai conscience de la défense de la liberté d'expression et acheter le journal reste un geste bienveillant. Mon acte citoyen se fera dans 15 jours lors de la prochaine parution, face à un journal qui crevait, il en auront bien besoin pour survivre. Aujourd'hui j'ai évité la Charliehystérie, et si je l'avais entre les mains sur cette photo, Charlie Hebdo serait passé au format poche (vive le A4).

    je suis charlie,charlie hebdo,journal,liberté d'expression,manifestation,kiosque,journaux,flolou,leshaker,cyril balayn,hystèrie

     

    Lien permanent Catégories : Shake les exclusifs ! [photo] 2 commentaires
  • Définitions #103

    terrorisme,manifestation,je suis charlie,liberté,crayon,synonyme,révolution,caen,rue,flolou,leshaker,cyril balayn,boko haram,liberté d'expression,charlie hebdo,islam,sans étiquetteBic : On est lundi, on se réveille, après la plus grosse cuite de toute notre vie. La gueule en vrac et les muscles endoloris. Il nous reste à se souvenir de ce que nous avons fait, de ce que nous avons dit pour un jour en arriver là.

    Crayon : Le premier rassemblement mercredi. Le gavage de la chaine info celle dont tu ne décroches jamais avec son grand déballage d’émotion et de compassion. Ce jour-là on a fait l’amour je pense que c’était le meilleur moyen de dire merde à toute cette violence.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 2 commentaires
  • Live From Istanbul #3

    leshaker,live,istanbul,turquie,violence en turquie,ankara,manifestation,

    Tu étais sur Paris pour la présentation de la Warner Day y'a quelques semaines avant les évènements, tu sentais sur Istanbul un vent de mécontentement avant ton départ ?

    Oui et non. Ça fait des années que les "européens de Turquie" (les occidentalisés, qui représentent une minuscule partie de la population et qui vivent majoritairement à Istanbul, sur la rive européenne) encaissent sans trop rien dire les décisions arbitraires de Erdogan qui de son cote accélère visiblement les prises de position et les réglementations vers un état de plus en plus islamisé. Il a lancé énormément de chantiers gigantesques depuis quelques mois, qui vont véritablement changer l'aspect d'Istanbul sur le long terme, et il multiplie les lois et décrets tournes vers un état beaucoup plus religieux. Peut-être est-ce à cause de la rumeur qui lui a trouvé un cancer du côlon et qui ne lui donne plus qu'un an à vivre; Erdogan étant d'une mégalomanie pathologique, ceci expliquerai sans doute cela, et puis il ne faut pas oublier qu'avant de diriger le pays, Erdogan a été footballeur pro pendant 15 ans et a passé 4 ans en prison pour incitation à la haine - un type bien, donc. Mais ce qui est sûr c'est que la situation a atteint un point dangereux: 50% des turcs le soutiennent, arme au poing s'il le faut, et 50% des turcs le détestent - arme au poing aussi s'il le faut. En fait, on est à deux doigts d'une véritable guerre civile. Moi, je ne pensais pas qu'on était si près du chaos. Mais force est de constater que si, en fait. Erdogan était en tournée au Maghreb, il est rentre ce matin et la première chose qu'il a déclaré à l'aéroport c'est "tous les chantiers seront menés à leur terme". Donc, en clair: "je vous emmerde". Là, je crains vraiment l'escalade. "There will be blood", comme dirait PT Anderson.

    L'opposition entre l'état et la jeunesse est incarnée par une jeune femme habillée de rouge. C'est quand même un copié collé à la lutte des thaïlandais dans les rues de Bangkok habillés de chemises rouges, on frôle le plagiat ?

    La couleur rouge est synonyme de passion, de révolte, c'est aussi la couleur du sang. Elle augmente la pression artérielle, elle excite et énerve. Et elle se voit de loin en milieu urbain, ou le décor est plutôt gris. C’est pour ça que Spielberg a habillé une petite fille en rouge dans la liste de Schindler, pour symboliser la prise de conscience de Liam Neeson envers l'horreur en face de lui. Du bon gros symbole qui tache, pour les téléspectateurs de TF1. Là, c'est juste une nana en robe rouge qui se prend un jet de flotte dans la gueule, et la photo a été récupérée par des journalistes bas du front en mal de symboles neuneus. Rien de plus.

    #merci à David Rault mon pote qui vit à Istanbul (tu l'auras compris), à demain (normalement) !

    Lien permanent Catégories : Shake le live from Istanbul. 0 commentaire
  • Live From Istanbul #2

    leshaker,live,istanbul,violence,manifestation,ankara,turquie,violence en turquie,

    Depuis ton évènement d’hier à la terrasse de ce restaurant c’est de nouveau calme, plus rien dans les rues ? Tu es toujours à Ankara ?

    Je suis toujours à Ankara, je repars à Istanbul ce soir. Hier soir on a été diner en ville avec un habitant d'Ankara, et de nouveau en fin de soirée le bruit de la foule s'est fait grandissant, après une averse bienvenue. On était en voiture, et notre camarade local nous a emmené dans tous les endroits "à risques" un par un, jusqu'à une heure du matin. Ici et là, des manifestants énervés mais peu nombreux (une trentaine, une quarantaine maximum) mettaient des bancs publics et des bouts de bois en travers de la route pour la barrer et y mettaient le feu. Des voitures forçaient parfois le barrage, ce qui donnait lieu à des jets de pierre qui parfois atterrissaient dangereusement près de moi. Au bout de 5 à 10 minutes, les tanks de la police arrivaient et lançaient des bombes lacrymo dans le ciel puis aspergeaient les manifestants d'eau ou de gaz lacrymo. Je m'étais mis un masque sur le nez, mais leur gaz est très violent et très irritant. Très efficace, quoi. Bref, une virée "frissons" parfois un peu flippante (quand les flics arrivent avec leurs engins de guerre et que le ciel est zébré de bombes, c'est quand même un peu surréaliste), mais finalement presque drôle. Tout ça est en train de devenir ridicule et lassant. Le plus triste dans tout ça c'est peut-être tout le mobilier urbain récemment rénové chèrement et systématiquement pulvérisé par tous ces abrutis de casseurs.

    Tu penses que c’est un choix stratégique d’organiser les violences courant juin juste avant la pleine saison ?

    Ah non, le début de la révolte est vraiment né de la rue spontanément. Aucun choix stratégique la dedans. Par contre c'est certain que niveau tourisme, l'image de la Turquie est en train d'en prendre un coup. Cet été, m'est avis qu'on sera tranquille sur les plages.

    leshaker,live,istanbul,violence,manifestation,ankara,turquie,violence en turquie

    leshaker,live,istanbul,violence,manifestation,ankara,turquie,violence en turquie

     

     

     

     

     

     

     

     

    #merci à David Rault mon pote qui vit à Istanbul (tu l'auras compris), à demain (normalement) !

    Lien permanent Catégories : Shake le live from Istanbul. 0 commentaire
  • Live From Istanbul #1

    leshaker,istanbul,violence a istanbul,manifestation,manifester,violence,

    T'es ou là en ce moment, à l'instant ?

    La tout de suite je suis assis dans un Starbucks Coffee de Cepa, un centre commercial à Ankara. Je suis en train de bosser, enfin j'essaie, mais c'est pas facile avec tes emails à la con. Avant-hier soir on est sortis ma femme et moi dans une rue généralement calme d'Ankara pour diner en terrasse, mais c'était sans compter sur les manifestants (une centaine maximum) qui au moment du café ont investi la terrasse du restaurant, un bandana sur le nez et les yeux explosés. Une forte odeur de gaz lacrymogène les a accompagnés, les serveurs ont distribué des citrons. Nous sommes partis dans la direction opposée ma femme et moi, à pieds, pendant que la police se rapprochait du quartier. Après 10 minutes nous avons trouvé un taxi qui nous a emmenés à l'hôtel heureusement situe loin de tout ça. En route à travers la ville on a pu voir pas mal de feux allumes ça et là, une vraie ambiance de guerre civile. Le lendemain, tout avait disparu, tout était redevenu normal. Comme si rien n'était arrivé. Manifestement c'est encore pas mal le bordel sur la place Taksim à Istanbul, mais ici ça va... Mais bon, tout peut se détériorer en 10 minutes, alors je reste sur mes gardes.

    Le pays vise une interdiction de la vente d'alcool, c'est ennuyeux pour toi ?

    L'interdiction de la vente d'alcool a déjà été votée et est déjà appliquée, et elle n'est en vigueur que de 22h à 6h du matin. Ne buvant pas moi-même, cela m'est totalement égal. Sur le principe, toute interdiction est toujours dommageable. Mais là, sincèrement, ça ne me fera pas aller manifester.

    #merci à David Rault mon pote qui vit à Istanbul (tu l'auras compris), à demain (normalement) !

    Lien permanent Catégories : Shake le live from Istanbul. 0 commentaire
  • Lettre ouverte à mes parents.

    leshaker,mariage pour tous,homo,manifestation,honte,violence,lettre ouverte,parentalité,culture judéo-chrétienne,pma,contre la mariage pour tous,Papa, maman, il est temps je crois de vous écrire, séparément bien évidement car ne vivez plus ensemble. C’était bien la peine de me faire venir dans votre manif « familiale ». Je suis grand maintenant, j’ai toujours caché ce dégout que j’avais lors de cette journée du dimanche 24 mars. Je m’en souviens très bien, ce matin-là je devais passer la journée chez mon cousin Antoine, jouer, rire, faire des bêtises dans le jardin (il devait pleuvoir), mais papa a préféré m’emmener avec lui dans cette mascarade dont je me fichais éperdument. J’ai voulu prendre avec moi mon Action Joe mais papa a dit non.

    C’était pas vraiment marrant cette journée, les gens, la foule, je ne comprenais pas grand-chose, papa m’a expliqué que l’homme et la femme c’est fait pour faire des enfants et que la famille c’est un père et une mère et rien d’autre bordel de merde ! T’as l’air fin aujourd’hui le daron au fin fond de ton appart à te lamenter sur l’absence de maman qui est partie vivre sa vie avec son amant, tu sais celui avec qui elle vivait une liaison depuis plus de 5 ans. Je suis dur, mais toi, tu étais pire ce dimanche 24 mars.

    Tu me diras que ce n’est pas pire que mon copain d’école, Nicolas, lui un autre jour et de l’autre côté de la barrière avec le mariage pour tous, à qui on a collé une pancarte dans les mains, faut dire qu’il a bien rigolé, à huit ans, "bite dans le cul..." écrit sur une pancarte c’est toujours marrant… ou pas. Il s’en souvient bien, comme moi de cette période, de notre « engagement », de la diffusion de nos images. Pauvre Nicolas, je pense à lui encore. Putain huit ans. 

    Puis la foule, les gens, les flics, le bordel, l’agitation. Aujourd’hui en étant plus grand je me dis que le monde serait meilleur si tu avais mis plus d’énergie à sortir dans la rue défendre les fermetures d’usines, les salauds qui font que j’ai plus de boulot en ce moment. T’as des bonnes raisons, t’as voulu faire de moi un bon hétérosexuel, me conformer à cette bonne vieille culture judéo-chrétienne qui me fait bien gerber aujourd’hui.

    Je ne t’embrasse pas, maman non plus qui n’a rien dit quand nous sommes rentrés et que j’ai pleuré dans ma chambre. C’est la famille. A moi de construire la mienne, dans l’amour, le partage, le désir et les échanges avec l’esprit ouvert… rien que des mots que vous ne connaissez pas.

    Lien permanent Catégories : Shake la lettre ouverte... 6 commentaires
  • Les émeutes de Londres.

    Des images difficiles qui circulent actuellement sur la toile, et qui témoigne des violences de ces derniers jours dans la capitale londonienne. Merci de tenir éloigner les enfants, mais je me devais de diffuser afin d'éviter que cela puisse "un jour" recommencer.


    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 2 commentaires
  • L'armée tire sur la foule.

    A l'intérieur de la manifestation du samedi 7 février à Madagascar. Encore la confirmation que nous vivons dans un monde de plus en plus fou. Attention c'est assez violent !.

    En savoir plus sur le conflit : http://www.orange.re/s-informer/actualite/reunion/l-armee-tire-sur-la-foule.html

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire