Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mode

  • Restons Futiles en entrevue.

    Restons Futiles est un slogan parfaitement trouvé pour ce jeune blog présent sur le net depuis quelques mois. Et il buzz déjà. Comme à mon habitude je me dirige vers les acteurs caennnais et perrine en est l'instigatrice. C'est une jolie plume, un univers, c'est élégant et c'est drôle en plus. Je vous laisse découvrir cette dernière en entrevue et n'oubliez pas... restons Futiles. [restons futiles le blog] [facebook]

     

    restons futiles,perrine,blog caen,buzz,caen,caennais,tendance ouest,entrevue,interview,mode,lifestyle,blogueuses,leshaker,flolou,cyril balayn,focus,restons futiles,Ton blog est né depuis quelques mois, il s’intitule « Restons Futiles », peux-tu nous le présenter et pourquoi ce titre ?

    Créer mon blog, ça me trottait dans la tête depuis quelques années. Je rêvais d’un espace pour ma plume, mes photos, pour rire, pour mes mots et pour mes maux aussi. Je rêvais d’un espace résolument positif, pour contrecarrer la grisaille ambiante, d’un espace où on essaierait toujours d’en rire plutôt que d’en pleurer. D’un endroit rafraichissant, doux comme une barbapapa mais avec un peu de fond quand même, parce que bon, ça fait toujours du bien un peu de fond.

    Pour ne jamais perdre de vue ces objectifs, j’ai choisi de l’appeler « Restons Futiles ». Tout simplement.

    Tu parles mode, déco, bons plans, mais aussi de toi et de ton univers… te diversifier est une volonté ?

    Mon commandement numéro un, c’est la spon-ta-néi-té. J’essaie de ne pas calculer, de ne surtout pas anticiper, je n’ai aucun post écrit d’avance, je marche en flux tendu (tout en restant dé-tendue) parce que je tiens par-dessus tout à rester ancrée « dans l’instant », au feeling.

    Alors oui, y’a un peu de tout. Tout ce qui m’anime en fait. Je ne crois pas qu’on puisse être passionnée par un seul sujet, je crois qu’on est fait de plein de choses, qui accumulées, forment notre univers. Restons Futiles, c’est mon univers et, plus j’ai d’invités à la maison, mieux je me porte! Le partage. Oui, c’est ça : le partage (commandement numéro deux! :D). 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • Dans vos yeux d'enfants #3

    L'idée de ce projet c'est vous, ce petit retour en arrière ou vous viendrez nous raconter vos envies de jouer, vos inventions, vos délires, vos créations au travers de vos yeux d'enfants. Si vous souhaitez participer au projet et obtenir des infos contactez-moi. Dans les yeux d'Harmonie #3, vous pouvez retrouver cette blogueuse Caennaise sur [lebeautemps.fr].

     

    harmonie,le beau temps,lifestyle,causette,caennaise,enfant,dans vos yeux d'enfants,enfance,gamin,flolou,leshaker,cyril balayn,style,mode,lebeautemps.fr,petit,jadis,souvenir,émotionVoir des animaux dans les nuages.

    Dessiner des lignes sur les murs, parce que le papier peint beige ressemble vraiment à une grande page blanche sur laquelle on peut colorier.

    Balancer ses pieds le long de la chaise, et entendre le bruit du bout de sa chaussure et de ses lacets qui cognent contre le métal.

    Entre mes mains, la gomme devient un enfant, et les crayons deviennent ses parents.

    Il y'en aurait, des choses à dire et des parallélismes à faire: comment deux crayons, de deux couleurs différentes peuvent mettre au monde une gomme?

    Ca ne parait pourtant pas si compliqué à inventer, quand on regarde cela avec des yeux d'enfant de 5 ans.

    L'enfance est un territoire où tout reste à inventer et où rien n'est impossible.

    Oh, n'allez pas croire que les enfants soient si crédules!

    Il suffit de s'approcher d'eux et de demander, en pointant du doigt la gomme:

    _ C'est un enfant?

    _ Mais non enfin, maman, tu vois bien que c'est une gomme! 

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake vos yeux d'enfants [contribution]. 0 commentaire
  • Je suis une princesse qui a fait une découverte…

    [Alexandra Le Dauphin]

    alexandra le dauphin,cyril balayn,leshaker,chaussure,au boulot chomette,jikatabis,mode,japonaise,japon,mode japonaise,flolou,shake les princessesBonjour les princesses et désolée de ne pas vous avoir donné de nouvelles. Il se trouve que j’ai été fort occupée par la rédaction de mon bouquin mais on n’est pas là pour parler de cela  mais plutôt de mode alors…photo !

    Savez-vous ce que c’est ?

    La minute culture…Ce sont des jikatabis, chaussures souples japonaises pour pieds à la recherche de sensations voluptueuses.

    Le modèle ici présenté (collection automne / hiver) est porté par Delphine , alias Poupette, qui, je ne vais pas te le cacher, chère princesse, subit les moqueries de ses collègues et de sa copine rédactrice ici présente. Mais elle m’a tout de même autorisée à prendre une photo pour que je puisse te montrer l’ampleur de (hum) la catastrophe – selon moi-, la beauté de la chose – selon elle - .

    Certes, c’est vrai que cela a l’air confortable. Mais le design en pied de cochon me laisse perplexe. J’ai du mal à adhérer au concept du split des orteils. J’ai également des difficultés à voir la beauté cachée sous cette couleur marron et cette forme carrément bizarre.

    Mais peut-être est-ce moi qui suis vieux jeu ? Peut-être qu’à force de porter des chaussures  acidulées de chez Desigual je me suis fermée à une autre sorte d’originalité ?

    Aussi, chère princesse, j’en appelle à ton objectivité. Je te demande de ne pas te moquer de ma copine qui, crois-moi, essuie railleries et critiques en tout genre à chaque fois qu’elle sort ses jikatabis du placard. Mais elle assume (et assure).

    Et puis il faut la voir, elle en fière, de ses chaussures.

    Poupette, je t’embrasse. Bravo pour ton choix assumé, même si beaucoup d’entre nous sont réfractaires au pied de cochon battant le pavé humide.

    Après tout, qu’est-ce que j’y connais ?!

    Réponds franchement, chère princesse : sous ton sapin de Noël, tu trouves des jikatabis. Quelle est ta réaction ?

    Alexandra est rédactrice freelance. Pour la retrouver sur Facebook et découvrez son livre "au boulot, Chômette"

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 0 commentaire
  • Définitions #72.

    calme,silence,evreux,mode,stromae,leshaker,définitions,talent,solitude,abstinence,mail,cursus,Calme : … et silence règne en cette période estivale.

    Mode : Serait-il possible d’envisager un projet de loi pour interdire les pantacourts (c’est moi ou c’est l’anti-mojo total !).

    J’aime pas : Ma ville en août ressemble à rien, mais à rien du tout. Des tonnes de travaux dans les rues, les magasins fermés, prix de la ville déserte 2013.

    Entreprise : Je ne pensais pas qu’on puisse être à ce point un enculé avec les anciens collaborateurs, décidément l’humain me surprendra toujours et encore plus dans le monde du travail.

    Cursus : Y’a une école pour devenir rentier ?

    Talent : Je découvre Stromae avec un plaisir de plus en plus grand, puis là, la claque, le texte, la voix, le clip ici.

    Des bulles de solitude : On va fêter l’évènement. Celui de l’abstinence. De sa solitude. Des années sans plaisir, sans bisous, sans contact, sans chaleur, sans une rencontre, un verre, un dîner, un regard. J’apporte une bouteille de champagne le 17 août, il va lever son verre, je lui souhaiterais le meilleur. Un pote.

    Mail : J’ai reçu un mail « ton blog il sert à rien », j’ai répondu à l’expéditeur avec un mail vide, je reste dans le concept.

    Photo : Barneville-Carteret (manche), cet été, photo de Lou avec des petites biquettes dedans (tu peux cliquer la photo)

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 6 commentaires
  • Les princesses aiment la pluie ?

    [Lisianne]

     

    princesse,retour,pluie,vacance,mode,gloss,vernis,le shaker de cyril,fatigue,mort,sexy,attitude,temps,orage,ras le bolLe truc c'est que je suis toute mouillée. Je te vois glousser comme un idiot ou comme une idiote derrière ton écran mais c'est l'histoire de ma vie.

    Une triste histoire.

    Je suis une princesse maudite. Je suis une princesse trempée. Cette année c'était le pompon. J'avais une super destination de princesse, j'avais acheté sur un site internet le maillot de bain de la decennie, j'étais fraîche, rayonnante, habillée comme une reine enfin comme une princesse, oui mais voila je n'échappe pas à mon destin et encore moins cette année, enfin cet été.

    Je suis mouillée, trempée, humide (cesse de glousser je te vois).

    Au placard durant mes vacances mon maillot fashion victim, au placard mon gloss et mon vernis ultra tendance rose ultra rose, au placard mes petits ballerines noires sublimes... 

    J'étais une princesse avec un jogging et un polaire. La vie est moche en été et je suis une princesse qui définitivement deteste la pluie.

    Lien permanent Catégories : Shake les princesses [contribution]. 2 commentaires