Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mouvement

  • Définitions #116

    définitions,pause,nostalgie,stop,rupture,mouvement,humeur,calme,leshaker,flolou,cyril balayn,blog,agir,faire,action,choses,Il faudrait : Que je décide vraiment d’arrêter ou de partir vers des horizons nouveaux. J’ai de plus en plus de mal à définir cette aventure que je traîne depuis 7 ans avec vous. Mon blog aujourd’hui est un immense salle d’archives de mes comptes, de mes projets et de mes envies. Et pourtant. Je ressens de moins en moins le besoin de venir vous parler et vous écrire. Je ne sais pas pourquoi et je ne cherche pas à le comprendre. Une personne très importante à mes yeux aujourd’hui, demain et à l’infini m’a dit que je n’allais pas assez loin, qu’elle ne serait jamais tombée en harmonie avec mon univers. Elle a raison. Mon blog reflète ce que je suis finalement, un début d’une chose sans jamais aller assez loin pour justement faire d’une idée une action. Pourtant au milieu de tout cela y’a vous, les gens que j’ai rencontré, les choses que j’ai eu envie de créer. Les heures passées devant l’écran pour effacer l’absence de ma fille, les heures à tenter d’échapper au quotidien. On se démerde tous pour tenter d’être bien. Y’a 7 ans j’ai commencé cette aventure. L’envie de vous écrire reviendra probablement, aujourd’hui les mots, les envies de taper avec rage sur le clavier s’exprime autrement. Si vous saviez. Si vous pouviez deviner ce que je ne peux vous raconter ici.  Il va me falloir du temps et un jour je viendrais vous raconter la plus grande aventure de toute ma vie… chiche.

    Je devrais : Ne rien supprimer. Tout garder. L’empreinte ADN de mon univers reste et restera. J’ai toujours l’envie de vous découvrir, de continuer les entrevues, de développer mes idées de demain, de laisser la liberté à vos contributions comme depuis des années. Jamais je ne viendrais effacer tout ça. Jamais. Puis je me dis que ça va être super fun de relire tout cela quand j’aurais 60 piges et tenter de me remettre dans la situation du moment. J’aime bien la nostalgie quand elle nous pousse vers demain.

    Je vais faire : Et agir. Je crois que j’ai enfin compris qui je suis, ce que je vais devoir faire pour être moi véritablement. J’ai décidé d’arrêter de courir une bonne fois pour toute, j’emmène avec moi mes souvenirs et vos regards, tous ceux que j’ai rencontré. Je garde un œil sur vous. Si vous saviez ce qui brûle en moi, si vous saviez la puissance et l’intensité que cela représente.

    Dans cette pause je n’ai jamais autant avancé qu’aujourd’hui. Les définitions #116 sont donc les dernières. Les entrevues vont continuer, les projets aussi, les photos sur Instagram, Facebook pour vous parler. Une pause avec des choses en mouvement.

    J’ai décidé d’être. Elle se reconnaîtra.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Chronique d'une haine ordinaire [retour sur].

    Le samedi je viendrais faire vivre de nouveau une note. A moi de piocher dans les archives et dans un texte de la semaine du 9 au 15 mars 2014. Retour sur une des rubriques du blog #suncindy nous écrivions à l’époque a deux mains. C’était le 13 mars 2014 [ici].

     

    [leshaker/Cindy]

    chronique,suncindy,violence,ordinaire,habitude,mouvement,scène,dur,se battre,flolou,leshaker,cyril balayn,blog,new york,rue,nuit,Hier soir dans la rue trois types complètement ivres étaient en train de tabasser un mec complètement alcoolisé. Dans la nuit c’était franchement assez Hollywoodien comme scène, les ombres, les visages tuméfiés, le lampadaire qui tamise la scène. C’était beau.

    Avant-hier dans la boite aux lettres une très mauvaise nouvelle. Je ne serais jamais faîtes pour gagner de l’argent. Sortir quelques instants pour respirer l’air pur de Manhattan, s’ouvrir au monde, regarder mes pieds, avoir envie de me jeter sous les rues d’une voiture, puis finalement relativiser pour sourire au monde et me dire que je n’ai rien reçu et qu’on verra demain. La vie c’est chouette sans les lendemains.

    Depuis une semaine ma timeline Facebook m’annonce le décès d’un proche. Une enfant. Un petit. Un bébé d’une amie que je n’ai vu que deux fois. L’horreur. En 2014 on annonce les douleurs et l’intime sur le réseau, la mort 2.0 est tellement plus belle. Les commentaires qui viennent rejeter les océans de larmes. J’ai gerbé. Je ne dirais rien. Je suis meilleure dans le silence.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • Retour sur... mon blognapping.

    Le samedi c'est "retour sur..." une note à vous faire découvrir, une note à faire partager, mais il y a un an.

    Il ma fallait piocher dans une note du 22 au 28 août 2009. On ne va pas s'arrêter sur une note mais plusieurs. Voici les quatres épisodes de mon blognapping (organisé par le Mouvement crépusculaire du ouèbe) que j'avais diffusé sur le blog durant cette période. Oui je sais c'est con et puéril mais je me suis bien marré, et puis finalement en regardant les vidéos je trouve ça vraiment nul, oui enfin c'était marrant. Bon en tout cas j'ai vécu un truc horrible. Voici les quatres épisodes ci-dessous dans l'ordre.

    La note d'origine de la vidéo 1. La note d'origine de la vidéo 2. La note d'origine de la vidéo 3. La note d'origine de la vidéo 4.

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 4 commentaires