Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

numérique

  • Tombe le masque...

    C’est un texte de Delphine Jory aka Ladyblogue qui date de mars 2013, pour Ouest France ou elle chronique encore actuellement. Si vous suivez mon blog vous connaissez mon attachement pour son univers et ses mots. Hier soir une amie me fait lire un texte dans son téléphone. Il s’agissait de celui de Delphine. J’ai donc souhaité de nouveau vous faire découvrir ce texte qui parle à nous tous. « Le masque est un mangeur de vie »…

    ladyblogue.com - Source

     

    delphine jory,ouest france, les masques,cacher,masquer,ladyblogue,retour sur,numérique,flolou,leshaker,cyril balayn,porter des masques,solitude,visage,différence,différent,masquer,loup,On a tous quelque chose à cacher. Qui que nous soyons, quel que soit notre âge, notre morale, nos ambitions ou nos vérités. Un bonbon piqué au fond du placard, une femme vue trop vite dans un hôtel, une douleur aux entrailles, un secret de famille, un vice inavoué… On a tous quelque chose à enterrer, à sceller au fond de soi.

    Alors on sourit.

    On sourit.

    On porte nos masques. Nous les sortons différemment, en fonction de nos face-à-face, de nos duels et de nos mélanges. Nos visages maquillés sont les collections mouvantes de notre musée personnel.

    Qui sommes-nous vraiment ?

    Celui qui danse en société ou celui qui sourit dans l’intimité ? Celui qui se cache mais qui « est » ou celui qui se montre déguisé ?

    Difficile d’être nu face aux autres. La crainte de se laisser découvrir de cette couverture épaisse et rassurante.

    Et étouffante.

    Le soi pur est si rare que nous en oublions sa signification. Étourdir son propre cœur paraît irrationnel.

    Le masque est un mangeur de vie.

    Tranquille comme une tempête, indifférent comme un amoureux fatigué.

    Mais comment faire sans lui ?

    Sans masque, la chair au vent, dépouillé.

    Que se passerait-il ?

    Les loups n’ont jamais aussi bien porté leur nom.

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 0 commentaire
  • La mort des blogs.

    humeur,incarnation,numérique,leshaker,vie,partage,échangeDepuis que le concours est ouvert je découvre quelques lectrices, un petit mot, toujours sympa, symbole d’une lecture qui dure, je suis toujours surpris.  Découverte aussi d’un blog, d’un univers, décidément la virtualité réserve des surprises. C’est un peu comme la vie finalement, il peut m’arriver de tomber amoureux, demain, d’une voix, d’un geste, d’une main, c’est le côté immédiat, c’est le twitter de la découverte, pour enfin prendre de la distance, du recul, découvrir une silhouette, matérialiser, le blog en ce sens prend toute sa splendeur, pour finir par de la conversation, de l’échange et des mots, les facebook et compagnie permettent cela.

    J’ai lu ce matin un article annonçant la mort des blogs. Vais-je donc perdre mes rencontres, mes découvertes ? Le blog est un outil, un univers graphique, au départ on se fait capter par une note, un style d’écriture, puis on progresse, on découvre de nouveau, on glisse son regard sur les mots, sur le choix des photos, la couleur, comme dans la vie finalement.

    Au travers de ce concours je découvre des gens, des univers, je fais de la correspondance, j’aime bien recevoir des mots gentils, au fil du temps un échange fini par se créer, bien plus important, les mots prennent du sens, on y attache une certaine importance. C’est certainement une petite partie de nous que nous échangeons dans notre incarnation numérique, mais c’est aussi ce que nous sommes.

    La mort des blogs je n’y crois pas, les échanges, les écrits, les idées, nos têtes ne cessent de vouloir créer et partager.

    Puis un jour il faut savoir poser les claviers, pour se matérialiser, une nouvelle histoire, un nouveau partage loin, bien loin, du numérique.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Mon empreinte.

    empreinte,leshaker,contribution,numérique,nostalgie,identité,Voici un espace. Un espace à combler, pour y ajouter des mots, des vidéos ou des photos. Le principe est de ne rien dire. Si seulement nous pouvions écouter le silence dans nos vies numériques. Mon silence à moi dure depuis plus de 4 ans. Un blog, un espace, mon identité numérique, mes humeurs, mes désirs, mes empreintes, un espace qui ne témoigne de rien finalement. Je suis le seul à pouvoir ajouter de la nostalgie et des souvenirs sur les notes que je dépose. Comme vous.

    J’ai le plaisir des livres et de la lecture depuis 4 ans. Avant je n’écrivais pas. Jamais. La feuille blanche était une douleur, le clavier et l’écran un plaisir. Pourtant nos témoignages sont éphémères, je le revendique, il suffirait d’une énorme panne pour tout supprimer. Mais il ne se passe jamais rien sur la toile. Calme plat. Le seul plaisir ultime que nous pourrions prendre sera demain, plus tard, lire et relire nos notes, les mots, se souvenir du moment, de cet instant ou l’envie était forte de se perdre encore quelques instants devant nos pixels. Notre aventure numérique est personnelle.

    Pourtant je suis ici. Une envie pressante de frapper le clavier et de venir contribuer. J’y ajoute une nouvelle fois mon empreinte du soir, 2h26 du matin, dans la nuit du 23 au 24 février. En terminant cette missive j’irais me coucher, avec le plaisir de découvrir cette note dans mon espace. J’ai une certitude. C’est l’émotion. Nous cherchons à nous en procurer. A toi de m’en donner.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Projection en 3D.

    Projection en 3D très impressionnante lors d'un nouvel an aux etats unis.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 1 commentaire
  • Une bouteille de Badoit en guise de jouet.

    Dans une époque de consommation, ma fille ne joue qu'avec une bouteille de Badoit et l'appareil numérique de sa soeur. Je viens de découvrir les clichés dans l'APN de la grande. Et je dois dire que j'ai trouvé cela bien sympathique.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 8 commentaires