Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

photographie

  • Tikero en entrevue.

    Tikero est un passionné et il aime la diversité. Il aime la photographie, les corps et la parentalité. Il est un acteur Caennais de la photographie, je l'observe depuis un petit moment déjà et je me devais de faire un focus sur son parcours. Tikero en entrevue c'est maintenant... [son site] [son facebook]

     

    tikero,photographie,caen,caennais,tikero photographie,leshaker,flolou,entrevue,cyril balayn,interview,focus,cliché,parentalité,corps,nu,nudité,tikero,herouville saint clair,Petit coup de projecteur sur ton parcours qui es-tu et que fais-tu ?

    Mon surnom est Tikero, j'ai 35 ans dans quelques semaines, je suis photographe, auteur, producteur d'instru, rappeur et éducateur spécialisé. J'ai commencé dans le domaine artistique par l'écriture à l'âge de 12 ans, le rap à 15, la production d' instru à 20 et la photo à 28. Dans le rap, j'ai appartenu à plusieurs formations avec des mecs comme Dar-K, Marcus et ai aussi collaboré avec des groupes de Jazz comme TBK. En photographie j'ai débuté en m'associant avec Emmanuel Le privé, puis avec le tatoueur et peintre Kups. Avec qui j'ai partagé un atelier dans le Vaugueux pendant un peu plus d'un an et demi.

    Au sujet de mon travail photographique, mon côté éducateur me pousse à axer mes actions autour de l'humain fragile. Mon côté rappeur me pousse à travailler dans la revendication.

    D’où vient la signification de ton pseudo ?

    Mon surnom me vient de mes débuts dans le rap, lorsque j'ai commencé à enregistrer, faire de la radio et quelques concerts. C'est une habitude dans la culture hip hop de se trouver des blazes, le mien vient d'un anagramme du surnom que mon frère avait à l'époque. Ça a donné Tikero. C'est devenu un deuxième moi, mon double, mon personnage. Je me bats un peu contre lui de temps en temps, ça à même donné lieu à un morceau qui s'appelait « skyzo »,.

    tikero,photographie,caen,caennais,tikero photographie,leshaker,flolou,entrevue,cyril balayn,interview,focus,cliché,parentalité,corps,nu,nudité,tikero,herouville saint clair,Tu travailles beaucoup sur des thématiques notamment « la beauté dans toute ses formes ». La volonté de mettre en avant les corps et un choix important dans ton travail ?

    C'est un voyage immobile. Chaque corps est un nouveau paysage, derrière chacun de ces paysages se cachent une personne à découvrir, chaque séance photo permet une rencontre. Ma thématique «  la beauté dans toutes ses formes » est particulière, c'est une prestation que je propose où je travaille et accompagne à travers une séance photo et un échange, des personnes complexées par leur image. C'est un travail où fusionnent le photographe et l'éducateur que je suis. Je mets en avant l'humain à travers sont enveloppe, et je souhaite le faire avec, si possible, poésie et respect, pour contre balancer avec tout le déferlement d'images à caractère sexuel, où la femmes est un objet ou un être qui maltraite son corps et son quotidien pour rentrer dans des critères de modes qui n'existeraient pas sans Photoshop.  

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake les entrevues. 0 commentaire
  • La photo de classe.

    59448-toi-aussi-deviens-un-grand-photographe.jpgOh putain !... la photo de classe de ma fille vient d'arriver. Génial. Etant donné que je suis un gros connard je voulais voir les photos avant pour juger, pour me confirmer que ma fille avait donné son plus beau sourire. D'un geste je  transperce le plastique qui contient les clichés et d'un coup ma fille "P'pa tu dois les acheter"... oui y'avait indiqué sur le plastique "toute pochette ouverte sera facturée".

    Evidement à l'heure du numèrique nos amis les photographes devaient en avoir ras le bol que les parents prennent les photos des photos. Je me dis que c'est pas grave, regardons le résultat. Super le résultat, qualité des couleurs, cadrage très travaillé, une pochette avec des couleurs des années 50... nan vraiment très sympathique.

    Juste pour dire que je m'en fiche de payer 16 euros une pochette, j'ai conscience de l'ultra marge, mais c'est aussi un service, un souvenir et que le minimun c'est de proposer un travail acceptable pour les parents. J'avais déjà depuis le départ un très gros apriori sur les photos de classe digne d'un énorme business, et pour le coup c'est confirmé.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Horrible et magnifique.

    Je ne souhaite rien ajouter de plus. Je t'invite à découvrir les photos. J'ai titré "horrible et magnifique". File sur le site, tu comprendras mieux. Un grand choc.

    julie_004.jpg

    julie_025.jpg

    julie_039.jpg

    julie_064.jpg

    julie_091.jpg

    julie_120.jpg

    julie_end23.jpg

    Pour mieux comprendre et découvrir ce travail, c'est ici.

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 4 commentaires