Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

presse

  • Définitions #112

    article,tendance ouest,blogueuse,à la une,leshaker,flolou,cyril balayn,presse,caen,ville de caen,caennais,définitions,projet,vidéo city,paris,rendez vous

    A la Une : Finalement je suis assez content de faire partie de cet article dans Tendance Ouest. « Les blogueuses ont le vent en poupe » et moi aussi. Je suis sur Caen que depuis quelques mois et heureux de voir que mon petit bout de chez moi compte d’un certain sens. Merci à ce journaliste d’avoir mis un mec la dedans. Du coup j’ai fait des rencontres et je viendrais vous faire découvrir un univers assez sympa d’une fille assez sympa… restons futiles (ne l’oubliez pas). [l'article ici]

    Rendez-vous : On se retrouve à la Vidéo City de Paris ? C’est juste histoire de créer un groupe puissant de parents afin de lutter contre l’hystérie des jeunes. J’y serais le samedi 7 novembre.

    Jusqu’ici tout va bien : La jalousie est une gangrène. Une partie de la conquête c’est de commencer à s’en rendre compte, de vouloir changer les choses. J’ai pris le temps de lui expliquer qu’elle est humaine aussi et que dans la vie on s’écorche les genoux aussi. Y’a juste ce petit interrupteur à ne pas déclencher qui te feras faire n’importe quoi et perdre raison. C’est un pote on discute. C’est ça aussi l’amitié.

    Corbeille : Pour celles et ceux qui connaissent. Il fallait que je prenne le temps de vous faire une petite bafouille. J’ai en effet commencé un projet aujourd’hui stoppé avec Sandra Soy. « Journal d’une névrose en 52 jours ». 52 jours, 52 notes. C’est juste que c’est compliqué dans la vie de Sandra et que la régularité puisse être aussi une source d’angoisse. Elle reviendra, merci à celles et ceux qui apprécient son écriture.

    Vieux con : Il va vraiment falloir que je fasse une vidéo un jeudi soir dans les rues de Caen. J’ai aujourd’hui 43 ans et mes souvenirs sont trop lointains. On picolait autant ? On faisait autant les cons à balancer des poubelles, casser du verre sur la route… ? comme-ci une partie du fun doit passer par la dégradation. Je ne compare rien je m’interroge juste sur ce qui change ou pas.

    Graver : Etienne Daho disait « son épaule et tattoo ». On en reparle.

    Lien permanent Catégories : Shake les définitions. 0 commentaire
  • Squeeze.

    La question c'est pourquoi ?... et j'aimerais un début de réponse c'est important dans ma vie. Non mais vraiment, pourquoi ?

    Lien permanent Catégories : Shake mes découvertes. 5 commentaires
  • Une note en guise d'hommage.

    parentalité,journaliste,papa,solo,le shaker de cyril,magazine,parents,presse,tabouUne fois n'est pas coutume mon blog reste mon espace personnel, j'en use et abuse comme je le souhaite. Une note en forme d'hommage, de déclaration, lui dire que "bordel j'aime notre collaboration".

    Petit rappel. J'ai pris il y a quelques mois la parole sur le thème des papas solos. Une parole rare, étrangement, relayée par de nombreux blogs féminins. Une heureuse surprise qui se solda par un contact avec un magazine connu qui me proposa de travailler sur différents thèmes liés à la parentalité. Rencontre d'un univers que je connaissais pas, découverte de la journaliste qui devenait en un claquement de doigt celle que j'allais suivre et écouter. 

    C'est evidement une petite collaboration, j'oeuvre le lundi, le seul jour de la semaine qui me permet de me rendre à la capitale, et cette petite aventure dure depuis quelques mois desormais. Depuis le départ j'ai appris des choses passionnantes, rencontré des associations, des familles recomposées, des papas venir me parler, des blogueuses, des politiques aussi... et c'est loin de se finir car le thème est passionnant et se dévoile devant nous plus nous avançons. 

    Il va falloir qu'un jour je vienne te parler plus longuement de tout cela, mais à ce jour je peux te dire que la précarité des pères est un sujet tabou, même en 2011. J'ai conscience que les mentalités changent, mais je sais aussi que le chemin sera long et je tente de me l'expliquer au travers de ce travail que j'ai la chance d'explorer. 

    Pour revenir à mon début de note, je voulais lui dire, à elle, cette journaliste, Carole (elle se reconnaitra), que je lui suis reconnaissant de travailler avec moi de cette façon. Me laisser comprendre et apprendre, m'écouter, ne pas se formaliser avec ma réthorique légère... . Nous venons ce soir de passer trois heures au telephone pour préparer notre rentrée après cette longue période estivale, et c'est toujours aussi bon et passionnant. 

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 2 commentaires
  • Si j'avais le temps...

    si,le temps,temps,rapide,en passant,amour,rousse,le shaker de cyril,préssé,vite,rapide,expression

    Si j'avais le temps je devrais te parler de mon anniversaire qui arrive le 25 juin et de mes 39 ans qui vont encore me frapper le visage.

    Si j'avais le temps je devrais te parler de ces gens à qui je laisse des messages, des sms, et qui ne prennent jamais le temps de te répondre.

    Si j'avais le temps je devrais te parler de mon amie, ma meilleure comme disent les ados, trois années d'une belle amitié avec des hauts, des bas, des bas puis des hauts mais surtout du respect et une profonde envie de partager encore et toujours.

    Si j'avais le temps je devrais te parler de ma fille qui va sur 9 ans (j'ai encore le temps), fuite en avant de son enfance, fuite en avant de ma petite princesse qui devient une grande dans ses propos et dans ses pensées mais qui est une grande dame que j'aime, pleine de malice, de charme et de charisme.

    Si j'avais le temps je devrais te parler de moi, de ma solitude, de mon manque d'energie pour rencontrer des gens, de mon manque d'énergie pour me livrer et donner un peu de moi.

    Si j'avais le temps je devrais te parler de ma découverte de la presse magazine, de mon travail avec une journaliste sur la "parentalité" du côté des papas, du travail titanesque qui se dresse devant nous de plus en plus, du talent de cette journaliste pour ne pas sombrer dans le clivage débile "homme-femme", te parler et te dire que la précarité des pères reste un sujet tabou, étrangement, en 2011.

    Mais je dispose de mon temps, je suis maître de mon énergie, c'est juste que j'ai du mal à placer le curseur sur mes priorités pour enfin devenir un personnage mature à l'aube de mes 39 ans. Bordel 39 !.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • En coulisse du festival.

    festival,film,festival de deauville,stars,prostitution,conference,presse,star systeme,le shaker de cyrilC'est l'ouverture du festival de Cannes. Ceux qui me suivent au travers du shaker savant que j'ai eu la chance de vivre et découvrir les coulisses des festivals, surtout celui du film américain de Deauville.

    J'ai découvert un univers assez pittoresque ou il est facile de croiser des gens très égocentriques. Découvrir des gens passionnés de cinémas, des "gens célèbres" d'un naturel déconcertant et d'une gentillesse déconcertante (souvenir de Spielberg et de Georges Lucas)... des photographes qui gueulent comme des tarés pour prendre une photo et qui sont très souvent des gros beaufs...  des filles derrières des barrières prêtent à tout pour s'incruster à une soirée privée.

    J'ai découvert aussi la précarité des équipes car tu peux me croire l'argent tourne toujours autour des mêmes.

    Des annecdotes je pourrais t'en raconter des tonnes, je vais juste te raconter la plus forte, celle ou j'ai dansé avec Carmen Electra en soirée privée pour la sortie de Scary Movie, avant de me faire sortir comme une merde par les Bodyguards.

    Bon allez j'annonce officiellement l'ouverture du festival de Cannes.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires