Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

radio

  • Éphémère.

    éphémère,leshaker,jadis,enfance,ladyblogue,radio,blog,Quand j’étais plus jeune, vraiment plus jeune, je passais des heures dans ma chambre à inventer des histoires, à rêver, à jouer aussi. Des sentiments et des sensations éphémères. Plus tard je commençais à vouloir créer, l’envie de poser ma voix, l’envie de parler et de placer des mots. Le soir dans ma chambre je faisais une émission de radio, un truc de dingue, des dizaines et des dizaines de numéros. Travailler les rubriques, faire des enregistrements, des interviews, préparer les plages de Pub, programmer la musique, un véritable travail d’équipe que je faisais seul dans ma chambre.

    Le plus sympa c’était d’imaginer les gens qui écoutaient le programme, c'est-à-dire personne. Des émissions éphémères dont je garde seulement la trace dans mes souvenirs.

    Aujourd’hui je blogue. Je ne suis pas si loin de cet enfant que j’étais et qui imaginait son émission. A l’exception que je laisse une trace, que je diffuse, que tu pourras découvrir sans pour autant connaître son auteur. C’est notre génération, cette trace numérique entre les facebook, les twitters et nos blogs.

    Et pourtant.

    Pourtant il ne restera pas grand-chose, je tente souvent d’imaginer si je garderais une trace plus tard de ce blog, si je viendrais le consulter quand j’aurais 50 ans. Un blog c’est éphémère, c’est une trace sur un instant. C’est en venant d’écrire cette note que je viens de comprendre « à ma façon » le titre d’un blog « l’éphémère en continu », il résume parfaitement mon chemin... qui continue.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 6 commentaires
  • Retour sur... 95.1 FM.

    Le samedi c'est retour sur... une note mais il y a un an. Une note à faire évoluer, une note à faire découvrir. Il me fallait piocher dans une note du 20 au 26 février 2010. Il ya un an j'ai découvert Charlotte Marin (depuis je l'ai vu en concert) dans un clip incroyable, j'ai recherché Vinvin desespérement sur internet (et je ne l'ai pas trouvé), et mon pote Harold proposait sa première contribution au travers de mon blog.

    Ceci étant je m'arrête sur une note du 26 février qui parle de passion, d'envie, de rêve et de désir.

    radio,retour sur,fm,charlotte marin,déconner a la radio,le shaker de cyril,faire de la radio,onde courte,vinvin,chatroulette,cyrille de lasteyrieA l'âge de 15, 16 ou 17 ans, je ne sais plus, je m'amusais seul à faire une émission de radio. Seul dans ma chambre. J'avais intitulé cette radio "Australia 2000", un nom étrange dont je ne me souvient plus de l'origine. cette émission durait 1h30 environ, au programme des chansons, des délires (sur cassette audio), je m'amusais bien à réaliser ce programme.

    J'ai toujours eu cette envie secrète un jour de travailler en radio. I y à donc plus de 20 ans je faisais seul dans ma chambre cette petite émission de radio dont les ondes ne dépassaient pas mes murs. Et aujourd'hui ?.

    Si j'étais le même avec 20 ans de moins, avec les moyens d'aujourd'hui, avec internet qui permet de diffuser massivement, mon émission, ma petite émission se serait-elle arrêter aux murs de ma chambre.

    37 ans. Certains de mes rêves derrières moi. Je blogue. Je diffuse. J'imprime mon identité numérique.

    Bloguer est-ce une façon d'exister autrement que dans la réalité ?. Je m'interroge. T'as une idée ?.

    La note d'origine et les commentaires.

    Lien permanent Catégories : Shake le Retour sur... 2 commentaires
  • 95.1 FM

    radio.jpgA l'âge de 15, 16 ou 17 ans, je ne sais plus, je m'amusais seul à faire une émission de radio. Seul dans ma chambre. J'avais intitulé cette radio "Australia 2000", un nom étrange dont je ne me souvient plus de l'origine. cette émission durait 1h30 environ, au programme des chansons, des délires (sur cassette audio), je m'amusais bien à réaliser ce programme.

    J'ai toujours eu cette envie secrète un jour de travailler en radio. I y à donc plus de 20 ans je faisais seul dans ma chambre cette petite émission de radio dont les ondes ne dépassaient pas mes murs. Et aujourd'hui ?.

    Si j'étais le même avec 20 ans de moins, avec les moyens d'aujourd'hui, avec internet qui permet de diffuser massivement, mon émission, ma petite émission se serait-elle arrêter aux murs de ma chambre.

    37 ans. Certains de mes rêves derrières moi. Je blogue. Je diffuse. J'imprime mon identité numérique.

    Bloguer est-ce une façon d'exister autrement que dans la réalité ?. Je m'interroge. T'as une idée ?.

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 12 commentaires