Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

s'ennuyer

  • Il paraît qu'on s'ennuie sur internet.

    ennuie,on s'ennuie sur internet,web,internet,s'ennuyer,toile,blog,la fin des blogs,c'est fini,flolou,leshaker,cyril balayn,différence,ressemblance,bloguer,blogueur,la fin des blogs,Il paraît qu’on s’ennuie sur internet. C’est en tout cas l’impression que j’ai en lisant ici et là les différents « maux », les anciens prétextant que c’était bien mieux avant et que plus rien ne reste à faire, les autres qui pensent que c’est la mort des blogs en pensant déjà à ce qui sera la tendance de demain. C’est peut-être une affaire de saison, le soleil reprenant ses droits et faisant chauffer les circuits, la volonté de tout changer pour certainement ne rien recommencer. On s’ennuie sur internet en tout cas. Un peu comme une soirée ou on cherche le contact et le social avec son verre ou l’inverse. Une soirée ou on s’emmerde, les discussions étant les mêmes que la dernière fois, les gens qui se ressemblent, les discussions et l’écoute en diagonale.

    Internet ne serait pas à la hauteur de notre attente ?

    Bien sûr que depuis quelques années déjà l’aspect mercantile a repris ses droits. On passe plus de temps à cliquer les croix, virer les bannières, chercher comment couper le son de la pub qui passe en arrière-plan. Mais internet n’a rien de lisse, c’est un espace très chaotique bien au contraire, tout dépend du regard qu’on y projette. Justement on a tendance à perdre nos envies, nos délires, notre plaisir, ce regard rempli de fougue qui veut tout dévaster sur son passage, comme légèrement désabusé devant nos écrans de ce qu’on pourrait lire. Et pourtant.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Shake l'instant. 0 commentaire
  • Dniepsy chez mon copain Pïotr.

    piotr.jpgMe voici à Dniepsy depuis lundi matin. Je découvre une ville ravagée par des années de lutte. Je suis surpris par le silence qui règne dans cette petite ville de 15 000 habitants. Je vais attendre une bonne heure sur un bord de route mon copian Pïotr que j'ai rencontré deux ans auparavant et qui m'a demandé, un jour, de venir découvrir son pays, la Chilvaquie. Et j'y suis.

    Une fois avec pïotr je suis rassuré. Malheureusement je n'aime pas cette ville, il y règne une atmosphère étrange. Et pourtant. Si tu te souviens j'avais rédigé une note sur ma rencontre avec Enescu. Celui m'avait entraîné dans un espèce de sanctuaire de jeux vidéos, puis sans savoir pourquoi, Enescu avait quitté les lieux sans que je puisse en connaître la cause. J'ai donc raconté mon histoire à Pïotr et comprendre...peut-être.

    Sans hésiter Pïotr me raconte. Il me racontre la capitale Zgniev, il me raconte "Enescu", un hommes de l'ombre qui cherche le touriste...et qui un jour te plante un couteau dans le dos pour te voler quelques deniers. Ce jour-la j'avais eu de la chance un groupe d'étudiants étrangers étaient venus découvrir cet espace habituellement vide. Je suis donc toujours en vie. Sur l'instant j'ai envie de rentrer en france, envie de quitter ce voyage, cette aventure. J'ai envie de liberté. Il me reste cette vidéo sur internet (en fin de note), car je reste toujours aussi surpris de découvrir une connection internet toujours aussi bonne pour vous adresser ces quelques notes...et pouvoir m'offrir un moment d'espace, de détente, après cette terrible nouvelle.

    PS - Merci encore à Max et Amélie de s'occuper aussi bien du blog durant mon absence, surtout du "Blog-it", et d'avoir modifié la disposition.

    Lien permanent Catégories : Shake mon voyage en Chilvaquie. 4 commentaires